FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Participe passé adjectivé et substantivé de travestir.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin travesti
\tʁa.vɛs.ti\

travestis
\tʁa.vɛs.ti\
Féminin travestie
\tʁa.vɛs.ti\
travesties
\tʁa.vɛs.ti\

travesti \tʁa.vɛs.ti\

  1. Déguisé.
    • Il paraît ici un personnage travesti en ambassadeur de Perse, qui se joue insolemment des deux plus grands rois du monde. — (Montesquieu, Lettres persanes, 91)
  2. Qui a pris un vêtement lequel n'est pas du sexe ou de la condition.
    • On dit d'une personne qui est au bal qu'elle est déguisée ; et d'un magistrat habillé en homme d'épée, qu'il est travesti.
    • M'offrant aux yeux de don Louis, tantôt travestie en homme, tantôt sous mes habits naturels. — (Lesage, Gil Blas)
  3. Où l'on se déguise.
    • (Théâtre) Rôle travesti, rôle où l’acteur est travesti.
    • Bal travesti, bal où l’on porte des travestissements.
    • Il y avait bal travesti, chez les Saccard, le jeudi de la mi-carême. — (Émile Zola, La Curée, 1871)
    • On y joua une opérette grivoise, dans laquelle une grande dame à la mode fut fière de tenir un rôle travesti, avec deux cocottes fameuses pour partenaires. — (Hector Malot, Un mariage sous le Second Empire, 1873)

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
travesti travestis
\tʁa.vɛs.ti\

travesti \tʁa.vɛs.ti\ masculin - (pour une femme, on dit : travestie)

 
Un travesti (homme habillé en femme).
  1. Personne travestie, quel que soit son genre.
    • Timoléon ne mentionne pas les katoï, les travestis qui se produisaient dans des épisodes du Ramakien, version siamoise du Râmâyana. — (Dirk Van der Cruysse, L'abbé de Choisy : Androgyne et mandarin, Éditions Fayard, 1995)
    • Avais-je couché avec le travesti latino ? M'avait-il/elle sucé la queue pendant que j'étais dans le coaltar ? En étais-je réellement arrivé là : capable de n'importe quoi, totalement irrécupérable ? — (Dan Fante, Régime sec, 13e Note Editions, 2009)
  2. (Vieilli) Travestissement.
    • Il avait mis un travesti pour aller à ce bal.
    • Il était visible que ce travesti équivoque, plus que tout autre chose, aiguisait l’atmosphère tendue, et que la foule s’y complaisait malsainement, comme on trouve un charme frileux, et peut-être le sentiment d’une présence à soi plus trouble, aux premiers frissons d’une fièvre légère. — (Julien Gracq, Le Rivage des Syrtes, José Corti, 1951)

SynonymesModifier

HyponymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe travestir
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
travesti

travesti \tʁa.vɛs.ti\

  1. Participe passé masculin singulier de travestir.

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Modifier la liste d’anagrammes

RéférencesModifier