LatinModifier

ÉtymologieModifier

De l’indo-européen commun *gʷem-[1] (« venir ») qui donne le grec ancien βαίνω, bainō, le sanscrit गच्छति gácchati, l’anglais to come, l’allemand kommen.

Verbe Modifier

veniō, infinitif : venīre, parfait : vēnī, supin : ventum \Prononciation ?\ intransitif (voir la conjugaison)

  1. Venir, arriver.
    • ad istum emptum venerunt illum locum senatorium, Cicéron : ils vinrent vers lui pour acheter cette place de sénateur.
    • Passif impersonnel : ubi intellexit ultro ad se veniri, Caesar : quand il eut compris qu'on venait à lui spontanément.
    • veni, vidi, vici, Caesar : je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu.
  2. Venir, en parlant du temps.
    • tempus victoriae venit, Caesar : le moment de vaincre est venu.
  3. Venir, arriver, se présenter, se montrer, parvenir à croitre, échoir à.
    • illic veniunt felicius uvae, Virgile : là les raisins viennent plus heureusement.
    • canibus rabies venit, Virgile : la rage s'empare des chiens.
  4. Provenir de.
    • prava ex falsis opinionibus veniunt, Quint. : les fausses opinions donnent naissance aux mauvaises actions.
  5. Venir à, en venir à, devenir.
    • in consuetudinem Alexandrinae vitae venerant, Caesar : ils avaient pris les habitudes de vie d'Alexandrie.
    • ad condicionem alicujus venire, Cicéron : accepter les conditions de quelqu’un.
  6. En venir à.
    • venio ad tertiam epistulam, Cicéron : j'en viens à la troisième lettre.
    • venit jam in contentionem utrum sit probabilius... Cicéron : désormais l'enjeu du débat est de savoir laquelle des deux popositions est la plus probable.

Note : Par convention, les verbes latins sont désignés par la 1re personne du singulier du présent de l’indicatif.

SynonymesModifier

ComposésModifier

DérivésModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier

  1. Julius PokornyIndogermanisches etymologisches Wörterbuch, 1959 → consulter cet ouvrage