Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Équivalent régional de virée, attesté en ancien et moyen français au sens de ce qui tourne (cercle, vrille), passé en argot.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
viron virons
\vi.ʁɔ̃\

viron \vi.ʁɔ̃\ masculin

  1. (Lyonnais), (Stéphanois), (Argot) Petit tour, promenade.
    • Je sens comme une grosse vague noire et froide me submerger. Vlouff ! J’y vais de mon viron dans l’au-delà ! — (Frédéric Dard San-Antonio), Fais gaffe à tes os, Fleuve Noir, 1956)
    • Ils ne vont jamais faire un viron la nuit hors de la propriété ? — (Frédéric Dard (San-Antonio), Le Secret de Polichinelle, Fleuve Noir, 1958, page 76)
    • Un viron en barlu-mouche à traviole Paname — (Titre d’un dépliant illustré rédigé par Robert Giraud pour la Compagnie des Bateaux-mouches, 1971)
  2. Virage.
    • Il devine que je le rattraperai avant que la voie soit dégagée, alors il exécute une manœuvre fulgurante : un petit coup de marche arrière en braquant tout, puis un viron pour repartir en sens inverse. — (Frédéric Dard (San-Antonio), En peignant la girafe, Fleuve Noir, 1969, page 106)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

De vire avec le suffixe -on.

Nom commun Modifier

viron \Prononciation ?\ masculin

  1. Rond, cercle.
  2. Environs, alentours.

DérivésModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier

EspérantoModifier

Forme de nom commun Modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif viro
\ˈvi.ro\
viroj
\ˈvi.roj\
Accusatif viron
\ˈvi.ron\
virojn
\ˈvi.rojn\

viron \ˈvi.ron\

  1. Accusatif singulier de viro.

PrononciationModifier