vis-à-vis

Voir aussi : Visavis, vis-a-vis, vis-á-vis

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) De l’ancien français vis (« visage »).

Adverbe Modifier

vis-à-vis \vi.z‿a.vi\

  1. En face, à l’opposé, se faisant face.
    • Lorsque les deux adversaires se trouvèrent vis-à-vis l’un de l’autre aux deux extrémités de la lice, l’attention du public fut tendue au plus haut degré. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Doña Luz et le Cœur-Loyal étaient vis-à-vis l’un de l’autre dans une position singulière. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)

SynonymesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   vis-à-vis figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : typographie.

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Invariable
vis-à-vis
\vi.s‿a.vis\

vis-à-vis \vi.z‿a.vi\ masculin invariable

  1. (Familier) Personne qui est en face d’une autre, dans la vie, à la danse ou à table.
    • Je vous présente Pierre qui habite sur le même palier. C’est mon vis-à-vis !
    • J’ai pu observer sa réaction, car il était mon vis à vis durant la réunion. (il était directement assis en face de moi)
    • Dans aucun de mes voyages, je n’ai trouvé la moindre compensation aux tortures de cette vie de polype qui vous rend solidaire des faits et gestes de vos co-locataires momentanés, alors que, casé dans cette boîte de quelques pieds cubes, les jambes entrelacées à celles du vis-à-vis, […], il vous reste tout juste l’espace nécessaire pour respirer. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, L’Archipel de Chausey, souvenirs d’un Naturaliste, Revue des deux Mondes, tome 30, 1842)
  2. Couple qui danse en face d’un autre couple dans un quadrille.
  3. Immeuble ou façade opposée à celle où l’on se trouve.
    • Comme c’est au bord de la falaise, vous n’aurez jamais de vis-à-vis !
    • Ils n’avaient pas mis de rideaux car leur maison n’avait pas de vis-à-vis.
  4. Petit siège de salon à deux places, disposé de telle façon que les personnes qui y sont assises se regardent.
  5. (Vieilli) Voiture où il n’y avait que deux sièges passagers se faisant face.
    • Je me voyais à minuit, arrivant, dans mon vis-à-vis de couleur olive, à la porte de l’Opéra. — (Jouy, Hermite, T. 2, 1812, page 70)

DérivésModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier


AllemandModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Emprunté au français vis-à-vis ; en face, à l’opposé.

Adverbe Modifier

vis-à-vis \vi.za.ˈviː\

  1. Vis-à-vis.
    • Wir saßen vis–à–vis im Café. (Nous étions assis vis-à-vis dans le café.)

PrononciationModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Emprunté au français vis-à-vis.

Préposition Modifier

vis-à-vis \ˌviː.zɑː.ˈviː\ ou \ˌviː.zæ.ˈviː\ ou \ˌvi.zə.ˈvi\

  1. Vis-à-vis de.
    • The taxation episode might be productively contextualized in the period after the temple’s fall, particularly vis-à-vis a new capitation tax—the infamous fiscus ludaicus. — (Christopher B. Zeichmann, “The Date of Mark’s Gospel apart from the Temple and Rumors of War: The Taxation Episode (12:13-17) as Evidence”, The Catholic Biblical Quarterly, nº 79, 2017, p. 432)