à ciel ouvert

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Le ciel, est la partie supérieure d'une galerie de mine. Le ciel ouvert signifie que la voûte est ouverte.

Locution adverbiale Modifier

à ciel ouvert \a sjɛ.l‿u.vɛʁ\

  1. (Industrie minière) En excavation sans voûte supérieure.
    • L'exploitation a lieu, tantôt à ciel ouvert, tantôt par travaux souterrains. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 80)
    • Me voilà embauché comme homme à tout faire dans un mine de phosphates à ciel ouvert. Les premiers temps sont employés à la construction de draguelines, ensuite c'est le ponton puis l'usine de traitement. — (Monique Tardivel & ‎Georges Tardivel, Bohémiens de la mer, Éditions du Pen Duick, 1979, chap. 2)
    • Au début, les mines furent exploitées à ciel ouvert, on creusait au fur et à mesure une immense fondrière au fond de laquelle les nègres et les blancs travaillaient fiévreusement à extraire la terre diamantifère qui était remontée sur le sol au moyen de câbles d'acier […]. — (Georges Aubert, Le Transvaal et l'Angleterre en Afrique du Sud, E. Flammarion, 1900, p.231)
  2. Sans être couvert par un toit.
    • Les gargouilles qui existent encore à l’extérieur indiquent d’une manière certaine que le chemin de ronde supérieur était à ciel ouvert. En temps de guerre, les toitures des hourds couvraient ces chemins de ronde ainsi que les hourds eux-mêmes. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
  3. À l’extérieur, hors de la maison, hors d’un bâtiment.
  4. Dans une véranda, dans une pièce dont le plafond est en verre transparent ou n’existe plus.
    • La ruine était toujours là. Dans la chambre à ciel ouvert, on retrouvait encore les traces des anciens meubles.
  5. (Figuré) Sans rien cacher.
    • Il est indispensable d’avoir une discussion à ciel ouvert si nous voulons aboutir.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier