Étymologie

modifier
(1870) Du verbe ébouer (« enlever la boue ») avec le suffixe -eur (formant un nom d’agent).

Adjectif

modifier
Singulier Pluriel
Masculin éboueur
\e.bwœʁ\
ou \e.bu.wœʁ\

éboueurs
\e.bwœʁ\
ou \e.bu.wœʁ\
Féminin éboueuse
\e.bwøz\
ou \e.bu.wøz\
éboueuses
\e.bwøz\
ou \e.bu.wøz\

éboueur \e.bwœʁ\ ou \e.bu.œʁ\ masculin

  1. Relatif à l'ébouage.
    • L'emploi de la traction animale a également tenté les inventeurs : l’éboueuse Marmet se composait de 5 racloirs de 1 mètre se recouvrant et formant un arc de cercle; le char éboueur Chardot, opérant sur 2 m. 80 de large et exigeant 5 chevaux, portait 30 racloirs de 0 m. 10 de large, juxtaposés à recouvrement […]. — (1er Congrès international de la route, Paris, Imprimerie Lahure, 1908, p. 7)
    • M. Tailfer nous semble donc avoir rendu à sa machine éboueuse son véritable principe. Le mouvement circulaire donné au hérisson, qui communique à la boue un mouvement horizontal, nous paraît heureux dans sa simplicité ; […]. — (M. Baude, « Rapport, […], sur une machine balayeuse présentée par M. Tailfer, […] », le 10 février 1864, dans le Bulletin de la Société d'encouragement pour l'industrie nationale, 2e série, tome 11, Paris : chez Veuve Bouchard-Huzard, 1864, p. 270)

Nom commun 1

modifier
Singulier Pluriel
éboueur éboueurs
\e.bwœʁ\
ou \e.bu.œʁ\

éboueur \e.bwœʁ\ ou \e.bu.œʁ\ masculin

  1. (Désuet) Machine armée de racloirs et destinée à pratiquer l’ébouage des routes.
    • Éboueur-Marmet. — M. Marmet, conducteur des ponts et chaussées à Nevers, a pris un brevet d'invention pour un éboueur à bras, dont la disposition paraît fort simple et bien appropriée aux travaux des routes. Plusieurs ingénieurs ont déjà expérimenté cet appareil qui leur a semblé fournir de bons résultats. — (« Chronique de juillet & août 1858 », dans Annales des Ponts et Chaussées, Mémoires et documents relatifs à l'art des constructions et au service de l'ingénieur, 3e série, 2e semestre 1858, Paris : chez Dalmond et Dunod, p. 126)

Synonymes

modifier

Nom commun 2

modifier
Singulier Pluriel
éboueur éboueurs
\e.bwœʁ\
ou \e.bu.œʁ\
 
Deux éboueurs à Tbilisi. (sens 2)

éboueur \e.bwœʁ\ ou \e.bu.œʁ\ masculin (pour une femme, on dit : éboueuse)

  1. (Vieilli) Personne employée pour enlever les boues.
  2. (Par extension) (Déchets) Personne employée pour enlever les ordures ménagères.
    • Le 5 mai, impasse de la Statue, des éboueurs d’origine malienne trouvèrent parmi les poubelles de ce beau quartier, le corps de Girolamo Venezia, lui-même d’origine italienne. — (Alain Demouzon, Trois fois sept : vingt et un !, in Le Crime de la porte jaune et autres nouvelles, 1985)
    • La condition sociale s'est progressivement améliorée et le métier s’est francisé (pour partie en accordant la nationalité française à des immigrés). L’éboueur n'est plus véritablement un manœuvre de force, même si le métier reste difficile. Le nombre des candidats s'est fortement accru, surtout pour des emplois dans la fonction publique. — (Gérard Bertolini, Économie des déchets: des préoccupations croissantes, de nouvelles règles, de nouveaux marchés, Éditions TECHNIP, 2005, page 122)
    • Elle fut projetée à plus de cinq mètres contre un poteau électrique « comme un sac de vidange lancé par un éboueur municipal », commentera un témoin. — (Jean-Claude Castex, Entourloupette à Joliette, 2012)

Synonymes

modifier
Personne enlevant les boues (1) :
Personne enlevant les ordures (3) :

Hyponymes

modifier
Les dictionnaires du XIXe siècle signalent tous la diérèse \u.œʁ\.[1]

Traductions

modifier
Traductions à trier
modifier

Prononciation

modifier

Voir aussi

modifier
  • éboueur sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références

modifier