Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé de étirer avec le suffixe -age.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
étirage étirages
\e.ti.ʁaʒ\

étirage \e.ti.ʁaʒ\ masculin

  1. Action d’étirer.
    • Méthode de production des récipients en PET en deux étapes : les récipients sont fabriquées par étirage-soufflage à partir des préformes en PET préchauffées qui sont produites séparément par injection de la matière première. […] À peu près 80% des récipients en PET sont produits globalement par cette méthode (réchauffage-étirage-soufflage). — (CyPET Tecnologies, La Transformation du PET → lire en ligne)
  2. (Arts) Action de façonner des métaux en fils.
    • Bannis de Lyon en 1420, les juifs s'établirent à Trévoux (Ain) et y formèrent de puissantes confréries, s'occupant principalement de l'étirage de l'or et de l'argent. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  3. (Industrie textile) Opération qui a pour but de faire glisser les filaments les uns sur les autres afin de réduire la section des fils en les allongeant.
    • Un fil obtenu par un étirage difficile, c'est-à-dire avec excès de torsion, sera sec, cassant et sans élasticité. Obtenu par un étirage trop facile, le fil sera sans résistance, vrilleux et irrégulier. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier