FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du vieux-francique *glidan.

Verbe Modifier

glisser \ɡli.se\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se glisser)

  1. Se mettre en mouvement, comme en coulant sur une surface lisse ou le long d’un autre corps.
    • L’adhérence de la roue sur le rail, qui agit le long du plan incliné en sens contraire du mouvement de translation, et produit la rotation de la roue en s'opposant à ce qu'elle puisse glisser sans tourner. — (Comptes rendus hebdomadaires des séances de l'Académie des sciences, 1837, V.5, page 910)
    • On patinait autour de lui. Des enfants, le col entouré de cache-nez écarlates, blancs, verts, bleus, glissaient et tournoyaient. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 95)
    • Le canot bascule sur le berthon, se met à glisser vers l'avant écrasant une trentaine de personnes et blessant grièvement à la jambe Isaac Lehmann. — (Philippe Masson, Les Naufrageurs du Lusitania et la guerre de l'ombre, Albin Michel, 1985, page 117)
    • Je fourre l’énorme pistolet dans mon froc et voilà le canon qui glisse dans mon slip. Je n'arrive pas, assis, à l’extirper. — (Michel-Jacques Aubin, Les Caractériels, Éditions Publibook, 2007, page 391)
  2. (Sens figuré) Se déplacer avec légèreté et aisance.
    • Elle semblait faite pour glisser, en robe blanche, dans des paysages liturgiques, une branche de lis ou un rameau d’or à la main. — (Octave Mirbeau, Le colporteur)
    • L’avion revient vers nous, plane un moment sur nos têtes, glisse, remonte et, dans une dernière caracole, pique vers son hangar. — (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, pages 203-204)
    • Parfois, la nuit, sur la route de Londres, je croisais les camions. Ils glissaient silencieusement sur l'asphalte. — (Sylvain Tesson, Une vie à coucher dehors, Gallimard (folio), 2009, page 42)
    • Nous glissions vers l'été. — (Patrick Modiano, Une jeunesse, Gallimard, collection Folio, 1981, page 167)
  3. (Spécialement) (Québec) (Loisirs) Descendre des pentes neigeuses en glissant sur un traîneau, sur un carton, etc., voire sur le fessier.
    • Cet après-midi, avec les enfants, on est allés glisser.
    • Je regarde là-bas, à l'endroit où nous avons glissé vendredi; nous y avons laissé quelques traces visibles, arabesques géantes, filets de neige minces mais incrustés. — (Nadia Plourde, La gloire de mes élèves, éditions Les 400 coups, Montréal, 2008, page 72)
  4. Effleurer un corps en parlant d'un instrument tranchant qui a dévié et qui n’entame pas profondément.
    • Le poignard glissa et ne lui fit qu’une légère blessure.
  5. (Sens figuré) Passer légèrement sur quelque matière.
    • C’est une matière délicate qu’il ne faut pas trop approfondir, il faut glisser légèrement dessus.
    • L’orateur a glissé sur ce fait.
    • Glissez, glissez. Il est préférable que vous n’insistiez pas, que vous vous taisiez.
    • « Glissez, mortels, n’appuyez pas » — (Pierre-Charles Roy)
  6. (Sens figuré) Ne faire qu’une impression légère, ou n’en faire aucune.
    • Mes remontrances n’ont fait que glisser sur lui.
    • Le mépris de la plume et l’outrage du glaive
      Glissent sur notre orgueil comme une goutte d’eau;
      [...]. — (Clovis Hugues, Sérénade à Louise Michel, dans L’Intransigeant, Paris, 15 janvier 1882)
  7. (Vulgaire) (Vieilli) (Transitif) Copuler avec.
  8. (Transitif) ou (Pronominal) Faire entrer adroitement en quelque endroit ou en faire sortir.
    • Et elle glissa dans son corsage, tout raide de broderies et de diamants, cette lettre qui sortait du pourpoint du jeune homme, […]. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre V)
    • Une fois les billets glissés dans une enveloppe, nous trinquâmes, debout sous le néon. — (Hervé Commère, Les Ronds dans l’eau, Fleuve Noir, 2011, chapitre XXI)
    • Il se glissa dans la salle.
    • Glisser une clause dans un contrat.
    • Glisser un mot dans un discours.
    • Il s’est glissé beaucoup de fautes dans cet ouvrage.
    • Une infinité d’abus s’étaient glissés dans l’administration.
    • La mésintelligence ne tarda pas à se glisser entre eux.
    • Glisser une chose dans l’oreille de quelqu’un.
  9. (Transitif) (Sens figuré) Remettre discrètement quelque chose à quelqu'un.
    • […], on lui glisse toujours quelques douceurs. Elle les refuse, puis finit par les accepter pour sa vieille mère : un pot de miel, une paire de grives, une hottée de pommes. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  10. (Handball) Au handball, s’engouffrer dans le dos de la défense.
    • Par exemple, pour “glisser” [s’engouffrer dans le dos de la défense], il faut avoir le feeling, savoir le fonctionnement des arrières, avoir une connexion avec les joueuses. — (journal 20 minutes, édition Paris-IDF, 16 novembre 2022, page 18)

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier