CaractèreEdit

  Étymologie graphique

 
Scène d’origine
 


   
Ex-voto sur bronze


Petit sceau Écriture Liushutong Forme actuelle
Type : tableau composé
Représente une hallebarde () tenue à deux mains () : traduit l'idée de quelqu'un qui intimide, qui interdit par la menace armée : un soldat montant la garde pour intimider.
Dans la forme moderne la disposition des mains les met encapsulées par la hallebarde. Dans la graphie alternative et forme antique 𢌵, qui assemble les mêmes éléments en composition verticale, la hallebarde se retrouve effectivement tenue entre les deux mains.
Signification de base 
Monter la garde, intimider.
Dérivation sémantique 
Monter la garde > Guet > Être attentif > Avoir soin >
Soins attentifs (spécifiquement) > Se purifier, avant une cérémonie, par l’abstinence et la retraite.
Intimider > Avertir quelqu'un de se mettre en garde >
Avertir quelqu'un > Signaler un danger à éviter > Donner un conseil / Informer.
Avertir quelqu'un > (mis au courant) > Prendre garde, se prémunir de.
Voir aussi 
À ne pas confondre avec , , , , et .

En composition

À droite : , , , , , ,

  Classification

Référence dans les dictionnaires de sinogrammesEdit

  • KangXi: 0412.050
  • Morobashi: 11548
  • Dae Jaweon: 0754.040
  • Hanyu Da Zidian: 21400.050

ChinoisEdit

Sinogramme Edit

 

PrononciationEdit

JaponaisEdit

Sinogramme Edit

 

PrononciationEdit

  • On’yomi : かい (kai)
  • Kun’yomi : いましめる (imashimeru), いましめ (imashime)

CoréenEdit

Sinogramme Edit

RéférencesEdit

  • Lecture eumhun extraite du projet libhangul [1]