Voir aussi : thèque

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Emprunt au grec ancien θήκη, thêkê (« étui, boîte, caisse ») et ranger .

Suffixe Modifier

-thèque \tɛk\ féminin

  1. Ce suffixe permet de construire des mots signifiant :
    1. Meuble où l’on range les choses (représentées par le radical).
      Une bibliothèque.
    2. Lieu où l’on range les choses (représentées par le radical).
      Une vidéothèque.
    3. Établissement où l’on conserve les choses (représentées par le radical).
      Une glyptothèque.
    4. (Par extension) Lieu où l’on diffuse les choses (représentées par le radical).
      Une discothèque, une artothèque.
    5. (Zoologie) Construction animale (analogue à un meuble), servant à protéger les choses (représentées par le radical).
      Une zoothèque.
    6. (Anatomie) Organe servant à protéger les choses (représentées par le radical).
      La spermathèque des araignées.

ComposésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Du latin, le français a :

HomophonesModifier

TraductionsModifier