Voir aussi : thèque

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Emprunt au grec ancien θήκη, thêkê (« étui, boîte, caisse ») et ranger .

Suffixe Modifier

-thèque \tɛk\ féminin

  1. Ce suffixe permet de construire des mots signifiant :
    1. Meuble où l’on range les choses (représentées par le radical).
      • Une bibliothèque.
    2. Lieu où l’on range les choses (représentées par le radical).
      • Une vidéothèque.
    3. Établissement où l’on conserve les choses (représentées par le radical).
      • Une glyptothèque.
    4. (Par extension) Lieu où l’on diffuse les choses (représentées par le radical).
      • Une discothèque, une artothèque.
    5. (Zoologie) Construction animale (analogue à un meuble), servant à protéger les choses (représentées par le radical).
      • Une zoothèque.
    6. (Anatomie) Organe servant à protéger les choses (représentées par le radical).
      • La spermathèque des araignées.

ComposésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Du latin, le français a :

HomophonesModifier

TraductionsModifier