Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Ce mot est le participe passé du verbe accoutrer.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin accoutré
\a.ku.tʁe\

accoutrés
\a.ku.tʁe\
Féminin accoutrée
\a.ku.tʁe\
accoutrées
\a.ku.tʁe\

accoutré \a.ku.tʁe\

  1. (Familier) (Par plaisanterie) Vêtu d’une façon ridicule.
    • Vous voilà bien accoutré.
    • Ce fut une belle et mémorable entrée, au seuil de la pièce où l'on était attablé, ce soir-là, que celle du marquis et de la marquise de Chamarante tenant, chacun par une sangle, une grosse poupée, accoutrée – mais en des proportions pantagruéliques – à la façon de celles que l'on improvise autour d'un doigt atteint de panaris. — (René Boylesve, La leçon d’amour dans un parc, Calmann-Lévy, 1920, collection Le Livre de Poche, page 103)
    • Ainsi accoutrés, après avoir reçu un casque, un vieux fusil Gras et quelques cartouches, nous montons dans un autobus et débarquons peu après devant une guinguette du bord de l’eau, à la Varenne, juste en face du pont du chemin de fer que nous allons garder. — (Édouard Bled, « Mes écoles », Robert Laffont, 1977, page 302.)
  2. (Désuet) (Proverbial) (Figuré) Fort maltraité, dont on a dit beaucoup de mal.
    • Cet homme est bien accoutré, accoutré de toutes pièces.

TraductionsModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe accoutrer
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
accoutré

accoutré \a.ku.tʁe\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe accoutrer.

PrononciationModifier