AllemandModifier

ÉtymologieModifier

Composé de lasten avec la particule inséparable be-

Verbe Modifier

Mode ou
temps
Personne Forme
Présent 1re du sing. ich belaste
2e du sing. du belastest
3e du sing. er belastet
Prétérit 1re du sing. ich belastete
Subjonctif II 1re du sing. ich belastete
Impératif 2e du sing. belaste
2e du plur. belastet
Participe passé belastet
Auxiliaire haben
voir conjugaison allemande

belasten \bəˈlastn̩\ (voir la conjugaison)

  1. Charger.
  2. (Droit) Inculper, incriminer, porter une charge d’accusation.
    • Bei einer Vorladung bei James hatte Trump vor wenigen Wochen die Aussage verweigert. Er berief sich auf den fünften Verfassungszusatz – das Recht, sich nicht selbst zu belasten. — (Dorothea Hahn, Fälschung, Betrug, Verschwörung, dans taz, 22 septembre 2022 [texte intégral])
      Lors d'une convocation chez James, Trump avait refusé de témoigner il y a quelques semaines. Il avait invoqué le cinquième amendement de la constitution - le droit de ne pas s'incriminer soi-même.

DérivésModifier

PrononciationModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de lasten, avec le préfixe be- → voir last et laden.

Verbe Modifier

Présent Prétérit
ik belast belastte
jij belast
hij, zij, het belast
wij belasten belastten
jullie belasten
zij belasten
u belast belastte
Auxiliaire Participe présent Participe passé
hebben belastend belast

belasten \Prononciation ?\ transitif

  1. Charger.
    • Belast met : chargé de.
    • Belasten met : commettre.
  2. (Administration) Grever.
    • Aandelen belast met vruchtgebruik.
      Actions grevées d’usufruit.
  3. (Technique) Solliciter.
  4. (Homogénéisateur) Mettre sous pression.
  5. Imposer (une taxe), fiscaliser.

SynonymesModifier

DérivésModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 98,3 % des Flamands,
  • 99,7 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]