Voir aussi : choûal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom commun 1) La signification de ce mot chez les arabes avant l’islam est élevé. Il est dit qu’en l’an 492 après J.C, les terres se sont asséchées à défaut de pluie et tous les produits agricoles de l’époque ont vu leur prix s’élever Référence nécessaire
(Nom commun 2) Déformation de cheval.

Nom commun 1 Modifier

choual masculin \Prononciation ?\

  1. Dixième mois hégirien.

VariantesModifier

Nom commun 2Modifier

choual masculin \Prononciation ?\

  1. (Désuet) Cheval, dans divers régions francophones.
    • Hé bien la voilà cette lettre à choual comme dirait un de ces écuyers qui, seuls, tout seuls, connaissent « la plus noble conquête. »— (La Semaine vétérinaire : revue des travaux français & étrangers, 4 septembre 1898.)
    • Le premier jour de la traversée, il fut très bien, le mer il était très calme et belle ; mais les jours après, il vint du mauvais temps ; moi j’avais le pied maritime et ça me était égal, il n’y eut que le sergent Deville ; lui, il fût malade comme une grosse choual, yes, et il dégueula comme une vache …
      — Une vraie ménagerie, quoi ! sur votre bateau, fit Dom Mino, qui ne comprenait rien à cette histoire.
      — (Revue comique normande : artistique, littéraire, théâtrale, 08 avril 1905.)
    • — J’connais t’es un bon choual, il a dit à l’animal. Mais qui tu fais pour connaître mes heures de sortie, imbécile… — (Jean Vautrin, Un grand pas vers le Bon Dieu, 23 août 1989.)
  2. (Vaudou) Assistant d’une cérémonie vaudou chevauché par un loa.

TraductionsModifier

BretonModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de chou avec le suffixe -al.

Verbe Modifier

choual \ˈʃuːal\ (voir la conjugaison), base verbale chou-

  1. Crier.

ComposésModifier

DérivésModifier