Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du moyen français, de l’ancien français mois, du latin mensis (« mois »).
Apparenté à une racine indo-européenne qui signifie « lune ». À comparer avec l’allemand Mond (« lune ») et Monat (« mois »), l’anglais moon (« lune ») et month (« mois »), le tchèque měsíc (« lune » et « mois »), le russe месяц, mesiats (« lune » et « mois »).

Nom commun Modifier

Invariable
mois
\mwa\

mois \mwa\ masculin

  1. Chacune des douze parties de l’année, dont chacune contient trente ou trente et un jours, excepté la seconde (février), qui est de vingt-huit jours dans les années ordinaires, et de vingt-neuf dans les années bissextiles.
    • Depuis le 24 janvier nous sommes en ramadan, neuvième mois de l’année lunaire mahométane, pendant lequel tout bon musulman s’abstient de manger, de boire, de fumer, bref, de toute jouissance charnelle, depuis l’aube jusqu'au coucher du soleil. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 126)
    • À partir du mois de juin, la plage, aujourd'hui disparue, se couvrait de tentes pour la saison des bains de mer. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 19)
  2. Espace de temps qui s’écoule depuis un jour quelconque jusqu’au quantième correspondant du mois suivant. Espace de trente jours environ.
    • Était-ce bien Charlotte, cette malheureuse sur laquelle, en quelques mois, semblaient s’être abattus vingt ans de maladie cruelle ? — (Jules Mary, La Pocharde, 1898, chap. 1, Paris : chez H. Geoffroy, 1904-1905, p. 11)
    • Muni même d’un pain de savon, il prit, sur le bord d’un cours d’eau, hors la ville, son premier bain depuis seize mois. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 421 de l’éd. de 1921)
    • Il ne leur donna qu’un délai d’un mois pour quitter le pays. Les retardataires étaient menacés d’être mis à mort. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Payer par mois, mois par mois, au mois.
    • (Droit) Les parties viendront au mois : Il a été ordonné qu’elles viendraient plaider dans un mois.
    1. (En particulier) Les mois de grossesse d’une femme.
      • Cette femme est dans son septième mois.
      • Elle a accouché avant le neuvième mois.
  3. Mensualité en parlant de location, de leçons, de travail, etc.
    • Payer le mois, les mois d’une nourrice.
    • Je lui ai avancé le mois.
    • Il doit un mois, deux mois au boulanger.
  4. (Désuet) Menstrues.
    • Cette femme a ses mois.

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

HyperonymesModifier

HyponymesModifier

HolonymesModifier

MéronymesModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin mensis (« mois »).

Nom commun Modifier

mois \mwɛ\

  1. Mois (partie de l'année).

VariantesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier

OccitanModifier

 

ÉtymologieModifier

Du latin musteus.

Adjectif Modifier

Nombre Singulier Pluriel
Masculin mois
\Prononciation ?\
moisses
\Prononciation ?\
Féminin moissa
\Prononciation ?\
moissas
\Prononciation ?\

mois \ˈmujs\ (graphie normalisée)

  1. Moite, humide.

DérivésModifier

RéférencesModifier