Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin septimana, dérivé de septimus (« septième »), de septem (« sept »). La forme ancienne « sepmaine » est attestée (au moins) aux XVIe et XVIIe siècles[1]. (Comparer au catalan ou occitan setmana.)

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
semaine semaines
\sə.mɛn\
ou \smɛn\

semaine \sə.mɛn\ ou \smɛn\ féminin

  1. Séquence constituée des sept jours : lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi et dimanche. Chaque date a un seul jour de la semaine dans cet ordre, mais le commencement de la semaine dépend de la tradition locale.
    • Selon la Bible, la semaine commence le dimanche et se termine le jour du sabbat.
    • Une année comporte cinquante-deux semaines et un jour.
  2. (Par extension) Une tranche de sept jours à partir de la date courante (semaine flottante).
    • Mais, quant à toi, Malvoisin, tu mourras, ainsi que ton frère Philippe, avant que le monde ait vieilli d’une semaine. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • C’est le 6 avril 1917, le jour du Vendredi-Saint, une semaine avant l’offensive du Chemin des Dames, que le maréchal des logis Clérisse s’envola sur un Sopwith-Clerget […] — (Jacques Mortane, Missions spéciales, 1933, p. 124)
    • Le cycle de l’insecte est de trois semaines. La lutte peut se faire par voie chimique (oxydéméton-méthyl, malation, parathion) mais elle est coûteuse. — (P. Silvestre & M. Arraudeau, Le Manioc, 1983)
  3. Période de cinq jours travaillés (du lundi au vendredi) au sein des sept jours de la semaine, par opposition à la fin de semaine (ou week-end).
    • Il faut que j’y aille en semaine.
  4. Temps légal de travail pendant une semaine.
    • Un dimanche après-midi, alors que j’étais de semaine, occupé au bureau des brigades à copier des signalements, un télégramme arriva de Lothiers, grosse agglomération située sur la route nationale, à mi-chemin entre Châteauroux et Argenton. — (Ignace-Émile Forestier, Gendarmes à la Belle Époque, Éditions France-Empire, 1983, p. 65)
    • Le débat sur la semaine de 35 heures n’est pas clos en France. Plusieurs aspects importants de cette législation viennent d’être allégés […] — (Martine Durand, John Martin, Anne Saint-Martin, La Semaine de 35 heures — Portrait d’une exception française, L’Observateur de l’OCDE, N°244, novembre 2004)
  5. Salaire obtenu au bout d’une semaine de travail.
  6. Durée d’une campagne publicitaire.
    • La semaine du goût.
  7. (Littéraire) (Rare) Ensemble de sept objets de même nature.
    • Il s’était fait faire une semaine de pipes d’écumes, d’une délicatesse et d’une minceur charmantes, baptisées de noms délicieux, qu’il faisait défiler l’une après l’autre. — (Edmond et Jules de Goncourt, Journal, 1878, page 1241)

AntonymesModifier

Période de cinq jours travaillés (du lundi au vendredi) au sein des sept jours de la semaine (3) 

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  semaine figure dans les recueils de vocabulaire en français ayant pour thème : dimanche, sept.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • France : écouter « semaine [sə.mɛn] »
  • (Région à préciser) : écouter « semaine [sə.mɛn] »
  • (Région à préciser) : écouter « semaine [sə.mɛn] »
  • France (Paris) : écouter « semaine »
  • France (Massy) : écouter « semaine »

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • semaine sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin septimana.

Nom commun Modifier

semaine \Prononciation ?\ féminin

  1. Semaine.

VariantesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier