Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du latin cinnabaris.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
cinabre cinabres
\si.nabʁ\

cinabre \si.nabʁ\ masculin

  1. (Chimie) Combinaison naturelle ou artificielle de mercure et de soufre, de formule HgS, dont on fait le vermillon.
    • Mais l’étranger lui écrivit en réponse, sur un parchemin […], et avec des caractères rouges comme le cinabre. — (E. T. A. Hoffmann, Le Diable à Berlin, 1820, Traduit par Henry Egmont)
    • Ces sauvages […] étaient […] peints de la manière la plus variée et la plus fantastique. La plupart avaient la figure toute entière avec du cinabre, d’autres étaient tout à fait noirs, avec une longue raie blanche sur chaque joue. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Les Chinois utilisaient le cinabre il y a 3600 ans comme encre, ou comme pigment pour les poteries.
  2. Encre pourpre fabriquée à partir du cinabre. Cette encre était utilisée par les Byzantins pour authentifier les actes impériaux issus de la chancellerie.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

Adjectif Modifier

cinabre \si.nabʁ\ invariable

  1. Couleur rouge vermillon. #DB1702

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • cinabre sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • Le thésaurus couleur en français  

RéférencesModifier