crossette

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de crosse, avec le suffixe -ette.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
crossette crossettes
\kʁɔ.sɛt\
 
Claveau à crossette. (sens 1)
 
Un encadrement de porte à crossettes. (sens 2)

crossette \kʁɔ.sɛt\ féminin

  1. (Agriculture, Horticulture) Branche de vigne, de figuier, etc., où on laisse un peu de bois de l’année précédente, et qui sert à faire des boutures.
    • Beaucoup d'agriculteurs donnent la préférence à la crossette sur la bouture. Leur opinion ne me paroît qu'un préjugé de routine. […]. Il est une observation qu'il est bien facile de faire, et qui décide la question : c'est que jamais le vieux bois de la crossette n'a donné des racines, […]. — (Étienne Calvel, Principes pratiques de la plantation et de la culture du chasselas et autres vignes précoces, Paris : chez l'auteur & chez Arthus Bertrand, 1811, p. 17)
    • La bouture simple se divise en chapon et en crossette. Le chapon est un sarment ordinaire de l'année. La crossette est un sarment de l'année muni, à son extrémité inférieure, d'un morceau de bois de deux ans. Le nom de crossette lui vient de ce morceau de vieux bois qui figure souvent une crosse ou un crochet. — (Francisque Chaverondier , La vigne et le vin : Guide théorique et pratique du vigneron, 2e édition, Paris : à la Librairie agricole & Roanne : chez Durand, 1876, p. 68)
  2. (Architecture) Moulures d’un chambranle que l’on fait retourner à ses angles au-delà de l’aplomb de sa base. On les nomme aussi oreillons.
  3. Partie saillante d’un claveau d’arc ou de plate-bande qui passe dessus le claveau voisin.
    • Si donc on pratique une crossette sur chaque joint par tête à ce claveau d'angle, un claveau courant cen’o pourra venir s'appuyer sur cette crossette et sur celle des sommiers, et on ferait voir, par un raisonnement semblable au précédent, que ce claveau resterait en place de lui-même. — (Jean-Paul Douliot, Des Voûtes plates, chap. 11 de Traité spécial de coupe des pierres, Paris : chez l'auteur & chez Carillan-Gœury, 1825, p. 187)

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier