Voir aussi : crossé

Français modifier

Étymologie modifier

(XIIe siècle) Apparenté à croc, de l’ancien français croce, emprunt à l’ancien bas francique *krukkja « béquille », que l’on peut déduire du latin médiéval crucia ; apparenté au néerlandais kruk, à l’allemand Krücke, à l’anglais crutch.

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
crosse crosses
\kʁɔs\
 
Crosse (sens 1)
 
Crosse de fusil marquetée (sens 2)
 
Joueur de hockey sur glace avec une crosse (sens 5)

crosse \kʁɔs\ féminin

  1. (Religion) Bâton pastoral d’évêque ou d’abbé, dont l’extrémité supérieure se recourbe en volute.
    • La mitre et la crosse sont les symboles du pouvoir épiscopal.
    • Le nez en crosse d’évêque s’avançait entre deux joues qui dans le plus grand sérieux avaient toujours l’air de pouffer. — (Paul Morand, L’Homme pressé, 1941)
    • Je trouvai mon père sur la terrasse : il redressait l’équerre d’une porte gonflée par l’hiver, et des copeaux en crosse d’évêque montaient s’enrouler jusque sous son menton. — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, Le Livre de Poche, page 7)
    • Le Chevêche[sic] somnolait doucement, la main sur la crosse. — (Boris Vian, L’écume des jours, éditions 10-18, 1963, page 60)
  2. (Armement, Chasse) Partie postérieure d'une arme à feu portative, servant à tenir ou appuyer l’arme, lors du tir.
    • Dafny, après avoir tiré son fusil, en avait brisé la crosse en se défendant contre les massues des sauvages. — (Dillon, Voyage dans la mer du sud, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
    • Ils avaient brisé les portes à coups de crosse et les Bavarois, surpris par la brusquerie de l'attaque, avaient mis bas les armes ou s'étaient sauvés. — (Fortuné du Boisgobey, Double-Blanc, tome 2, Paris : chez Plon & Nourrit, 1889, p. 241)
    • Les deux malandrins alors ont essayé de l’achever avec leurs crosses d’armes et leurs poignards. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  3. (Spécialement) Manche d’une arme de poing.
    • Que l’on zyeute le canon d'une carabine ou la crosse du moindre bulldog, et vous êtes fait. Coupé cabèche ! — (Françoise d'Eaubonne, La couronne de sable, Flammarion, 1968, page 26)
  4. (Linguistique) Diacritique suscrit à une lettre.
  5. (Vieilli) Béquille, bâton recourbé sur lequel s’appuient pour marcher les infirmes, les blessés, etc.
  6. (Hockey sur glace, Sport) Bâton courbé à son extrémité, utilisé dans certains sports comme le golf, le hockey sur glace, pour pousser la balle ou le palet.
  7. (Par métonymie) (Canada) (Sport) Sport collectif opposant deux équipes de dix joueurs chacune, où les joueurs se servent d’une crosse, munie d’un filet, pour lancer une balle dans le but adverse.
    • La crosse est un sport enseigné aux enfants iroquois dès leur plus jeune âge et est considérée comme un des plus vieux sports en Amérique du Nord. — (Radio-Canada, Les Iroquois participent au Championnat mondial junior de crosse, ici.radio-canada.ca, 13 août 2022)
  8. (Par analogie) Bout recourbé d’un objet.
    • À droite du piano, le violoncelliste émergeait de la fosse, la tête appuyée contre la crosse de son instrument dont il pinçait les cordes en regardant fixement devant lui. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • (Anatomie) Crosse de l’aorte.
      • D'autant qu'elle est au niveau de la crosse, un endroit difficile à opérer. — (Yasmina Reza, Serge, éditions Flammarion, 2021, page 194)
    • (Botanique) Inflorescence en crosse.
  9. (Québec) (Vulgaire) Masturbation.
  10. (Québec) (Péjoratif) Fraude, arnaque.
  11. (Argot) Querelle, dispute, chicane — (source)
    • Tout le monde s'est embrassé, même ceux qu'avaient des crosses ensemble. — (Louis-Ferdinand Céline, Londres, Gallimard, 2022, page 266)
  12. (Argot) Avocat du roi — (Vidocq, 1837)
  13.  
    Armoiries avec une crosse (sens héraldique)
    (Héraldique) Meuble représentant dans les armoiries des crosses cléricales. Elle est généralement représentée en pal, l’ouverture du volute à dextre. À rapprocher de bâton de prieur, bâton prieural, bourdon, bourdon de pèlerin et volute de crosse.
    • De gueules à la crosse abbatiale d'or, à la bordure crénelée du même, qui est de la commune de Batilly-en-Gâtinais du Loiret → voir illustration « armoiries avec une crosse »

Synonymes modifier

Hockey

Dérivés modifier

Dérivés dans d’autres langues modifier

Synonymes modifier

Sport collectif :

Vocabulaire apparenté par le sens modifier

  •   crosse figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : art funéraire.

Traductions modifier

Hyponymes modifier

Forme de verbe modifier

Voir la conjugaison du verbe crosser
Indicatif Présent je crosse
il/elle/on crosse
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je crosse
qu’il/elle/on crosse
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
crosse

crosse \kʁɔs\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe crosser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe crosser.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe crosser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe crosser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe crosser.

Prononciation modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi modifier

Références modifier