Voir aussi : Abbé

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin ecclésiastique abbatem, accusatif abbas (« abbé »). La forme latine proviendrait de l’araméen ܐܒܐ, aba (« père »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
abbé abbés
\a.be\

abbé \a.be\ masculin (pour une femme on dit : abbesse)

  1. Moine supérieur d’une abbaye.
    • Les anciens moines donnèrent ce nom au supérieur qu’ils élisaient. L’abbé était leur père spirituel. L’abbé spirituel était un pauvre à la tête de plusieurs autres pauvres : mais les pauvres pères spirituels ont eu depuis deux cents, quatre cents mille livres de rente […] — (Voltaire, Dictionnaire philosophique, 1765)
    • […], Rinaldi expliquait si gaiement comme quoi, son père le destinant à la moinaille, on l'avait enfermé en un couvent d'où il s'était enfui, un beau jour, avec la caisse de l’économe, la nièce de l’abbé et une douzaine de mots latins dans la cervelle pour tout bagage, […]. — (Adrien Paul, Les Malvivants, ou le Brigandage moderne en Italie, Paris : Librairie centrale, 1866, page 131)
    • Les grands abbés de ce temps, d’Odilon de Cluny à Didier du Mont-Cassin, étaient assez avisés pour ne pas chercher à « monachiser » le monde qui les entourait. — (Robert Fossier et ‎André Vauchez, Histoire du Moyen Age, tome 2 : Xe-XIe siècles, Éditions Complexe, 2005, page 32)
  2. Celui qui porte le costume ecclésiastique et remplit ou se prépare à remplir les fonctions sacerdotales.
    • Nous avons rencontré plusieurs abbés.
    • Allez parler à Monsieur l’abbé.
    • Les abbés du catéchisme de Saint-Sulpice sont généralement de jeunes séminaristes.
  3. (Vieilli) Tout homme qui portait l’habit ecclésiastique, sans remplir les fonctions sacerdotales.
    • Un jeune abbé.
    • Un petit abbé.
    • Un abbé de cour.
  4. (Suisse) (Vaud) Président d’une confrérie agricole.
    • La Confrérie des Vignerons est une émanation de la bourgeoisie veveysanne. Ses Abbés (présidents du Conseil de la Confrérie) étaient – et sont encore – le plus souvent membres des Conseils de la ville, avocats, notaires ou juges.— (Site de la confrérie des vignerons de Vevey)

SynonymesModifier

Moine supérieur (1)
Celui qui porte le costume ecclésiastique (2)

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

Voir aussiModifier

  • abbé sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • abbé sur l’encyclopédie Vikidia  

RéférencesModifier

Flamand occidentalModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Nombre Singulier Pluriel
Nom abbé abbés
Diminutif

abbé \aˈbe\ masculin

  1. (Flamand français) (Christianisme) Abbé.

RéférencesModifier

  • Jean-Paul Couché et collectif ANVT-ILRF, Woordenboek van ’t West-Vlamsch in Frankryk, Institut de la langue régionale flamande, 2018, 1re éd., page 8 [version en ligne]

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

abbé \Prononciation ?\

  1. Abbé.

SynonymesModifier

PrononciationModifier

SuédoisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Commun Indéfini Défini
Singulier abbé abbén
Pluriel abbéer abbéerna

abbé \Prononciation ?\ commun

  1. (Catholicisme) Prêtre français.