FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Xe siècle) Du moyen français apuyer, de l’ancien français apoier, apuier, apuyer, du latin appodiare (« soutenir »), infinitif présent actif de *appodiō, dérivé du latin classique podium « plateforme autour de l’arène de l’amphithéâtre » avec le suffixe ad-. Cognat de l’espagnol apoyar, du portugais apoiar, de l’italien appoggiare.

Verbe Modifier

appuyer \a.pɥi.je\ transitif, intransitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Placer contre quelque chose.
    • Appuyer l’échelle contre le mur.
  2. Soutenir, motiver.
    • Appuyer une demande.
    • Sur quoi appuyez-vous ce que vous dites ?
  3. (Équitation) Appliquer fortement l’éperon à un cheval.
  4. (Musique) Demeurer plus ou moins longtemps sur une note.
  5. (Intransitif) Pousser, exercer une pression sur quelque chose.
    • Quand la jeune femme appuya sur la télécommande pour verrouiller sa voiture, les clignotants bipèrent en rythme avec les lointains échos de musique et de rires. — (Terry Goodkind, Les Sanctuaires du Mal, traduit de l'anglais (États-Unis) par Jean Claude Mallé, éditions Bragelonne, 2017, chapitre 30)
    • Appuyer sur la sonnette, sur le bouton.
  6. (Intransitif) (Figuré) Insister, faire comprendre par insistance.
    • L’avocat n’a pas assez appuyé sur la fausseté de cette pièce.
  7. (Intransitif) Prononcer un mot ou une syllabe avec une élévation de voix plus ou moins sensible.
    • Et sa voix alors prenait une intonation dolente et uniforme, enflant les mots, appuyant indéfiniment sur les syllabes. Cela m’agaçait beaucoup. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : La Chanson de Carmen (1882))
    • Cette position en flèche ne peut durer. […] L’ennemi prend du mordant et tente de tourner une position qui ne s’appuie sur rien. […] On se replie avec méthode. — (Pierre Audibert, Les Comédies de la Guerre, 1928, pages 32-33)
    • J’appuyai sur les derniers mots, pour qu’il les comprît mieux.
  8. (Intransitif) (Chemin de fer) Accrocher une locomotive à une rame.
  9. (Pronominal) Prendre appui sur quelque chose.
  10. (Pronominal) Utiliser le soutien, l’autorité de quelqu’un ou de quelque chose.
    • Cela dit, à l'intérieur de l'alliance centriste, chacun essaie de conquérir la position la plus forte, ce qui le conduit à s’appuyer dans une certaine mesure sur le parti extrême correspondant à sa tendance. — (Maurice Duverger, Sociologie politique, Paris : Presses universitaires de France, 1964, page 162)
    • La ploutocratie chilienne s’était appuyée sur deux forces : les milieux réactionnaires de la Marine et les intérêts impérialistes britanniques. — (Armando Uribe, Le Livre noir de l’intervention américaine au Chili, traduction de Karine Berriot & Françoise Campo, Seuil, 1974)
    • Depuis 40 ans, le programme SETI (Search for Extraterrestrial Intelligence), s’appuyant sur les données d’une panoplie d’immenses radiotélescopes, n’a pu décrypter aucun message de source interstellaire. — (Louis Dubé, Tourisme interstellaire envahissant, dans Le Québec sceptique, n°70, automne 2009, page 33)
    • Le marketing s'intéresse de plus en plus aux podcasteurs. Des marques comme Crunch se sont appuyés sur des podcasteurs célèbres comme Norman pour améliorer leur image auprès des jeunes. — (Maria Mercanti-Guérin, « Les Digital natives: des relations difficiles avec la banque et l'argent », chap. 10 de Digital natives: Culture, génération et consommation, coordonné par Thomas Stenger, Éditions EMS, 2015, page 262)
  11. (Pronominal) (Populaire) Consommer goulûment en quantité importante.
    • — Je viens de m’appuyer un kil à seize. N’y a rien de pareil pour un homme de mon âge. Tout ne me réussit pas. On m’a dit de prendre du chocolat le matin. Mais, sauf votre respect, je le dégueulais. Ça n’est pas propre d’abord. Et puis, dans ces conditions-là, ça ne profite pas. — (Jules Romains, Les Copains, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 68)
    • Et tu roulais des yeux blancs vers ta Clémence… Ah! le terrible bourrin qui s’appuyait des régiments ! — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 13)
  12. (Pronominal) (Populaire) Se farcir, subir.
    • Un superbe carrelet entouré de glace. C'est ma f. de ménage qui s'appuie la corvée d'avoir à le vider, le couper en morceaux raisonnables pour qu'il tienne dans ma poële à frire. — (Jehan Rictus, Journal quotidien, cahier 148, page 61, 27 janvier 1932)
  13. Donner, lancer.
  14. Prendre une direction.
    • — Eh bien ! prenez la rue que vous voyez là, tournez par la deuxième à gauche ; ensuite vous prenez la première à droite, vous marchez cent mètres, vous appuyez à gauche, et vous y êtes. — (Jules Romains, Les Copains, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 106)

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Appuyer transitif
Appuyer intransitif
S’appuyer pronominal
Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier