FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Verbe 1) dérivé de cape, avec le préfixe dé- et le suffixe -er, la crasse étant assimilée à une cape, une couverture qu’il faut ôter.
(Verbe 2) dérivé de cap, avec le préfixe dé- et le suffixe -er.

Verbe 1 Modifier

décaper \de.ka.pe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

 
Une personne en train de décaper une pièce métallique à l’aide d’un nettoyeur haute pression.
  1. (Art) Débarrasser un métal de la rouille, de l’oxyde qui s’est formé à sa surface.
    • C'est cette industrie privée qui fondra les métaux , les alliera entre eux , les laminera , les décapera , les découpera, etc. , et la monnaie de Paris viendra seulement leur imprimer le sceau de l’État; c'est cependant de la fonte et de toutes les opérations qui la suivent que dépend l'identité de la monnaie. — (Jean-François Terme, Discours sur les monnaies: prononcé dans la séance de la chambre des députés du 1er juin 1843, page 15)
    • Quelquefois on décape l’argent à l'acide azotique, mais il faut employer de l’acide bien exempt de chlore, qui formerait du chlorure d’argent à la surface de l’objet. Le zinc se décape assez bien lorsqu'il n'est pas accompagné d’étain ou de plomb. — (A. De Plazanet, « Hydroplastie (Électro-chimie - Galvanoplastie) », chap. 38 des Études sur l'Exposition de 1867 ou Les archives de l'Industrie au XIXe siècle : description générale, encyclopédique, méthodique et raisonnée de l’État actuel des arts des sciences de l'industrie et de l'agriculture chez toutes les nations, édité par Eugène Lacroix, Paris, 1867, page 423)
  2. (Par extension) Débarrasser la surface d'un objet de sa couche supérieure.
    • Sers à boire à ces messieurs-ours, Jacinto! Et n’en répands pas sur le bar, ça décape le vernis! — (Morris, Lucky Luke 13 — Le juge, éditions J.Dupuis & Fils, 1974, page 27)
    • Au fond, dans la pénombre, Bern était accroupi et décapait un vieux vaisselier au chalumeau. Des couches de peinture faisaient des cloques noires sous la flamme bleue. L'odeur était un mélange de bois carbonisé et de métal. — (Peter Temple, Séquelles, traduit de l'anglais (Australie) par Mireille Vignol, Éditions Gallimard, 2016)
    • De gros scrapers décapaient le sol et stockaient les roches, d'autres ratissaient et aplanissaient la surface dégagée pour délimiter nettement le trou circulaire que les ingénieurs avaient décidé de creuser pour atteindre le minerai. — (Jean Darmen, P900, tome 3: Les Pirates, Numeriklivres, 2016, chap. 4)
  3. Attaquer violemment un organe.
    • Ici on fume sans filtre, sans Tampax comme disent les puristes, la règle est de rechercher le contact direct de la langue sur le tabac noir qui décape les bronches, à condition de cloper vraiment, de ne pas crapoter comme les gonzesses […]. — (Philippe Delepierre, Sous les pavés l'orage, éd. Liana Levi,, 2008, page 145)
    • Rozan prévint son ami et tous deux se ruèrent sur la douche afin d'éviter que cet étonnant produit ne leur décapât complètement la peau ! — (Philippe Durant, Belmondo, nouvelle édition revue & augmentée, éd. Robert Laffont, 2011)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Verbe 2Modifier

décaper \de.ka.pe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Marine) Passer un cap, sortir d’une baie, d’un golfe, en dedans duquel on naviguait.

PrononciationModifier

RéférencesModifier