FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Participe passé masculin singulier du verbe employer.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
employé employés
\ɑ̃.plwa.je\

employé \ɑ̃.plwa.je\ masculin (pour une femme on dit : employée)

  1. Personne rétribuée pour produire un travail au sein d’une entreprise ou d’une administration.
    • Les affaires courantes de la Caisse, en tant qu’elles ne sont pas expédiées par les employés de la Caisse, pourront, par décision du Conseil d’administration, être confiées à des commissions spéciales […]. — (Statut de la Caisse locale générale de secours en cas de maladie pour l'arrondissement de Metz-campagne - Valable à partir du 1er janvier 1914, § 90, imp. H. Jauch, Metz, 1914, page 44)
    • Le débarquement d’une automobile à quai était une manœuvre peu familière aux employés de la petite station, et le train s’attardait, et Psyché devenait impatiente. — (Pierre Louÿs, Psyché, 1927, p.137)
    • Un employé dans l’administration des contributions indirectes.
    • Admettre un employé à faire valoir ses droits à la retraite.
  2. (Spécialement) Personne, dans une entreprise, ne faisant pas partie des cadres et effectuant un travail intellectuel.
    • Dans cette soierie, le patron se faisait un devoir de ne jamais répondre au « Bonjour » des employés, je ne dis pas seulement des ouvriers mais même des employés. — (Maurice Zundel, Silence, parole de vie, éd. Anne Sigier, 1990, p. 42)

Quasi-synonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

HyperonymesModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe employer
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
employé

employé \ɑ̃.plwa.je\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe employer.
    • Pour les eaux minérales, l’observation a depuis longtemps fixé, pour chacune d’elles, un domaine d’élection : la peau, les muqueuses, les reins, le système circulatoire, par exemple, et l’expérimentation confirme ces données ; ainsi, pour le cas qui nous occupe, les expériences faites au laboratoire de physiologie du Dr Billard à Clermont-Ferrand ont montré que si l’on cherche à désanaphylactiser partiellement seulement un animal par une injection d’eau minérale et que l’on considère les accidents qui se produiront lors de l’injection déchaînante, on constate que si l’on a employé l’eau de la Bourboule, par exemple, l'animal présente des lésions surtout du côté des muqueuses respiratoires et de la peau, qui se traduisent par une dyspnée assez nette et des lésions de grattage très accentuées. — (hebdomadaire Paris médical, disponible sur https://archive.org/stream/BIUSante_111502x1920x37/BIUSante_111502x1920x37_djvu.txt)
    • Mieux encore, depuis sa mise en place, le Comité national de salut public s’est employé à « débaouliser » les secteurs les plus stratégiques de l’appareil d’État, notamment au sein des forces armées ; et, plus ou moins involontairement, il a même conduit le PDCI – qui entend bien rester, malgré ses déconvenues, un acteur essentiel de la vie politique – à se démarquer de tout ce qui a pu faire de lui, à l’époque d’Houphouët-Boigny comme à celle de son successeur, un instrument clé de l’hégémonie baoulé au cœur de l’État ivoirien. — (Jean-Pierre Dozon, La Côte d’Ivoire entre démocratie, nationalisme et ethnonationalisme, in Politique africaine, 2000/2, n° 78)

PrononciationModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

employé

  1. Employé.

SynonymesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 76,8 % des Flamands,
  • 86,2 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]