FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Emprunté à l'italien fallito (« insolvable, en faillite »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
faillite faillites
\fa.jit\

faillite \fa.jit\ féminin

  1. (Commerce) (Désuet) Banqueroute forcée d’un négociant, obligation pour lui de suspendre ses paiements.
    • Le vieux quartier s’étonna, un mois durant, de lui voir épouser Pierre Rougon, ce paysan à peine dégrossi, cet homme du faubourg, dont la famille n’était guère en odeur de sainteté. Elle laissa clabauder, accueillant par de singuliers sourires les félicitations contraintes de ses amies. Ses calculs étaient faits, elle choisissait Rougon en fille qui prend un mari comme on prend un complice. Son père, en acceptant le jeune homme, ne voyait que l’apport des cinquante mille francs qui allaient le sauver de la faillite. — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, G. Charpentier, Paris, 1871, ch. II ; réédition 1879, p. 66)
    • La beauté de sa fille était le seul capital que conservât le père de Nazira, Hag Aly, marchand de soieries, que plusieurs faillites avaient ruiné. — (Out-el-Kouloub, Nazira, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », Édition Corrêa, 1940)
  2. Terme générique donné à l'impossibilité pour une personne physique ou une personne morale de faire face à ses dettes. Cette impossibilité constatée par un tribunal de commerce ouvre à la personne différents statuts juridiques : cessation de paiement, redressement judiciaire, banqueroute, liquidation judiciaire, surendettement.
  3. (Figuré) Se dit de l’échec d’une entreprise, d’une idée ou d’un système.
    • La faillite de cette théorie.
    • La faillite d’un parti.
    • Ses espérances ont fait faillite.

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • faillite sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier