FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIe siècle) Du latin filiolus (« petit fils »).

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
filleul filleuls
\fi.jœl\

filleul \fi.jœl\ masculin (équivalent pour une personne du sexe féminin : filleule)

  1. Fils spirituel d’un parrain ou d’une marraine.
    • Cet enfant est mon filleul.
    • Plus jeune d’ailleurs,après des vacances à Monaco chez Yella et Numa, ébloui par la futilité de la relève de la garde d’opérette, j’avais raconté à mes rares amis rémois que j’étais le filleul de Rainier. — (Olivier Poivre d’Arvor, Frères et sœur, 2004)
  2. (Par extension) Celui qui bénéficie d’une protection spéciale.
    • Filleul des fées.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
filleul filleuls
\fi.jœl\

filleul \fi.jœl\ masculin

  1. (Mycologie) Surnom donné dans quelques régions (Périgord, Limousin) à la lépiote élevée ou coulemelle.
    • Le pauvre Petit rat Justin s’était réfugié tout tremblant sous un champignon gris, une belle filleule (sic) qui avait ouvert son élégant parapluie sur le pâturage. — (Léonce Bourliaguet, Les aventures du petit rat Justin, Société universitaire d’Éditions et de Librairie, 1935, page 49.)

TraductionsModifier