Étymologie

modifier
Attesté en moyen français sous la forme gend'armerie, voir gendarme.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
gendarmerie gendarmeries
\ʒɑ̃.daʁ.mə.ʁi\
 
Portillon d’entrée d’une caserne de gendarmerie en France.

gendarmerie \ʒɑ̃.daʁ.mə.ʁi\ féminin

  1. (Militaire) Force armée chargée de la police administrative du territoire.
    • Des forces de police et de gendarmerie, exclusivement préposées au maintien de l'ordre intérieur, peuvent être recrutées et entretenues au sein des États membres. — (Traité instituant la Communauté européenne de défense, 1952)
    • Comme chaque année en début de saison estivale, de nombreux effectifs, de gendarmerie, maîtres-nageurs sauveteurs, sapeurs-pompiers, agents techniques et contractuels, viennent renforcer les services de la mairie michelaise. — (journal Sud-Ouest, édition Charente-Maritime / Charente, 16 juillet 2022, page 17)
  2. (Par extension) Caserne où les gendarmes exercent leur fonction et sont logés.
    • À l’échelon du bourg-centre, le secteur public maintient des équipements banaux (école primaire, bureau de poste, etc.) et d'autres plus singuliers (Trésor Public, gendarmerie, etc.). — (Sèverine Barbat-Bussière, L’offre de soins en milieu rural, 2009, page 1070)
  3. (En particulier) (France) Abrégement de Gendarmerie nationale.
    • Sur deux colonnes, le localier du journal racontait l'arrestation de deux hommes armés, par la gendarmerie de l’Escarène. Les deux hommes - Marcel Torti et Joseph Pesanto - étaient connus des services de police. — (Louis Nucéra, La chanson de Maria, Grasset, 1989)
  4. (Par analogie) Système de surveillance et de maintien de l’ordre.
  5. (Histoire) Tout le corps des gendarmes et des chevau-légers des compagnies d’ordonnance, autres que les gendarmes et les chevau-légers de la garde du roi.

Apparentés étymologiques

modifier

Dérivés

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier

Références

modifier