Français modifier

Étymologie modifier

 Composé de gueule, goule et -ée.

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
goulée goulées
\gu.le\

goulée \ɡu.le\ féminin

  1. (Vieilli) Grosse bouchée ou gorgée qu’on avale avidement.
    • Comme l’âne se trouvait placé derrière une haute et large voiture de foin, la surveillance en eût été facile si de temps en temps, il ne s’était pas amusé à happer une goulée d’herbe, qu’il tirait discrètement avec précaution, en animal intelligent qui sait très bien qu’il est en faute. — (Hector Malot, En famille, 1893)
    • Pourtant, une question lui brûlait les lèvres. Il la ravala plusieurs fois avant de la laisser filer entre deux goulées de fumée. — (Bernard Clavel, Les Fruits de l’hiver, Robert Laffont, 1968)
    • J’en bus une autre goulée. — (Kenneth Cook, L’ivresse du kangourou et autres histoires du bush, 1987)

Variantes modifier

Proverbes et phrases toutes faites modifier

Traductions modifier

Prononciation modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi modifier

Références modifier

Gallo modifier

Étymologie modifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun modifier

goulée \gule\ féminin (graphie inconnue)

  1. Quantité de ce qui peut être contenu dans la bouche.

Références modifier

  • Atelier de gallo de la maison de retraite La Perrière, Dictionnaire / motier, Maison de retraite La Perrière[version en ligne] / [pdf]