Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De grâce et de à.

Locution prépositive Modifier

grâce à \ɡʁɑs a\

  1. Quand il s’agit de choses, signifie : par elles, par leur action. Contrairement à « à cause de », cette locution implique une connotation positive.
    • Rétif, encore lui, note que le jeu du loup, grâce auquel les garçons fourrageaient assez librement les grandes filles, avait lieu « dès que l'obscurité empêchait d'y voir ». — (Jean-Paul Desaive, Délits sexuels et archives judiciaires (1690-1750) , Communications, 1987, vol.46, n°46, page 130)
    • Nous rencontrons La Poste à chaque coin de rue et sur toutes les routes, grâce à ses très nombreuses (même si elles ne le sont jamais assez) boîtes aux lettres jaunes. — (Martine Lombard, L’État schizo, éd. Jean-Claude Lattès, 2007, chap. 1)
    • Des bataillons de VRP lancés dans tout le pays à l'assaut des bars-tabacs, des tabacs-presse, des civettes repérables de loin grâce à leur célèbre carotte rouge. — (Marc Lomazzi, Comment la mafia du tabac nous manipule: Des cadres repentis brisent l'omerta, éd. Flammarion, 2015, chap. 10)
    • Comme le nombre d’œufs, grâce à la renommée, De bouche en bouche allait toujours croissant. — (Jean de la Fontaine, Fabl. VIII, 6. — cité par Littré)
    • Grâce aux préventions de son esprit jaloux, nos plus grands ennemis ont combattu pour nous. — (Jean Racine, Brit. v, 1. — cité par Littré)
  2. « Grâce à vous », « grâce à vos soins », formules polies de remercîment.
  3. « Grâce à Dieu », « grâce au ciel », par la faveur du ciel, heureusement, par bonheur.
    • Il se porte mieux, grâce à Dieu.
  4. On dit aussi « grâces au ciel » dans la poésie ou le style élevé.
    • Enfin, grâces aux dieux, j’ai moins d’un ennemi. — (Pierre Corneille, Rodog. v, 1.)
    • Grâces au ciel, mes mains ne sont point criminelles ! — (Jean Racine, Phèdre, I, 3.)
  5. (Ironique) À cause de.
    • Grâce aux dieux, mon malheur passe mon espérance. — (Jean Racine, Andr. v, 5.)
    • Grâce à lui, on a perdu tous nos matchs.

NotesModifier

Lorsque cette locution précède l’article défini du masculin singulier (le) ou du pluriel (les), elle se contracte respectivement en grâce au et grâce aux.

SynonymesModifier

Ironique :

TraductionsModifier