Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Dérivé savant du latin infloresco (« fleurir »), inflorescens (« fleurissant ») ; voir fleurissement.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
inflorescence inflorescences
\ɛ̃.flo.ʁɛ.sɑ̃s\

inflorescence \ɛ̃.flo.ʁɛ.sɑ̃s\ féminin

  1. (Botanique) Mode de groupement des fleurs d'une plante, ou groupe de fleurs.
    • Nous laisserons de côté l’Asphodeline lutea, le vulgaire Bâton de Jacob, qui rehausse les vieux jardins, qu'il orne de ses longues inflorescences dorées, pour nous arrêter à d'autres espèces pour le moins aussi ornementales […]. — (Jardins de France, Société nationale d'horticulture de France, 1898, page 409)
    • La fleur de berce — en réalité une vaste inflorescence — ce jour là recevait. La cour et la ville de l’entomofaune s’y rencontrait, c’était mon impression. — (Gilles Clément, Éloge des vagabondes, p. 16, NiL édition mai 2002)
    • L’éthéphon un analogue de l’éthylène, est utilisé pour l’éclaircissage chimique des fleurs ou des très jeunes fruits. Ce produit peut provoquer la nécrose partielle ou totale de l’inflorescence ou de la très jeune grappe. — (Alain Deloire, Le Raisin, fiche n° 5 : Les hormones du raisin, Observatoire viticole/SupAgro Montpellier, màj le 5/12/2007)
    • L’involucre, cette collerette de bractées finement découpées qui entourent l’inflorescence chez certaines espèces, chez les ombellifères en particulier, ne constitue jamais, comme chez la nigelle de Damas, l’attrait principal de la plante. — (Pierre Gascar, Un jardin de curé, Éditions Stock, 2015)

NotesModifier

Cette disposition des fleurs sur une tige permet de systématiser une plante, c'est à dire de connaître sa famille botanique.

HyponymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

Nom commun Modifier

inflorescence (pluriel : inflorescences)

  1. Inflorescence.