judaïsme

Voir aussi : judaisme

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1220) Du latin ecclésiastique judaismus, lui-même du grec ecclésiastique Ιουδαϊσμός, ioudaismos, de Ιουδαϊός, ioudaios, « juif ».

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
judaïsme judaïsmes
\ʒy.da.ism\

judaïsme \ʒy.da.ism\ masculin

  1. (Religion) Religion des Juifs.
    • Pour le judaïsme, chantre de l’Unicité divine, toute dichotomie est entièrement due à la perception humaine, puisque dans l’absolu, toute réalité est obligatoirement Une. — (Henri Infeld, Éducation et judaïsme, entre profane et sacré, 2015)
    • Nul n’a synthétisé avec autant de netteté les doctrines cardinales du judaïsme pour tenter de les rapprocher de l’enseignement du philosophe stagirite. — (Maurice R. Hayoun, L’exégèse philosophique dans le judaïsme médiéval, 1992)
    • Il y a là une sorte de prostitution des valeurs du judaïsme, qui consiste à se servir d'elles comme couverture pour satisfaire des pulsions et des intérêts patriotiques. — (Leibowitz, cité dans : Yakov M. Rabkin, Au nom de la Torah: une histoire de l'opposition juive au sionisme, chap. 3 : La Terre d'Israël entre l'exil et le retour, Presses de l'Université Laval, 2004, p. 90)
    • Enfin, au sein même du judaïsme, un clivage oppose les orthodoxes et les modérés. — (Gérard Bouchard, Les nations savent-elles encore rêver?, Boréal, 2019, p. 342)

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • judaïsme sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • judaïsme dans le recueil de citations Wikiquote  

RéférencesModifier