Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Provient du mot Madame, lequel, par usage courant, a perdu sa majuscule et est devenu nom commun malgré la présence du ma dans le mot qui est lui-même un déterminant.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
madame madames
\ma.dam\

madame \ma.dam\ féminin

  1. Femme adulte, par opposition aux petites filles.
    • Jouer à la madame : se dit des petites filles qui s’amusent ensemble à contrefaire les dames, en se faisant des visites, des compliments les unes aux autres. On dit plutôt aujourd’hui Jouer à la dame.
  2. Femme adulte, avec une connotation d'anonymat, de femme du peuple. Note : Cet emploi du mot a gagné en popularité au Québec dans les années 1990 en raison d'une publicité de Wal-Mart un peu mal léchée où une vendeuse parlait d'une cliente satisfaite en concluant : La madame éta' contente. Cette allusion est encore présente aujourd'hui dans bien des occurrences de ce mot, souvent transformée, selon le contexte, en La madame était pas contente.
    • La madame qui trouve que Serge Denoncourt s’habille et se coiffe mal ? « Madame, mangez de la marde, je m’en câlisse », a-t-il répété. — (Hugo Dumas, « Le mépris de la madame », La Presse+, 6 décembre 2016, section ARTS, écran 7)
    • La madame a menacé d'appeler la police si je ne me calmais pas. — (David Goudreault, Abattre la bête (2017), in La bête intégrale, Stanké, 2018, p. 572)
  3. Femme adulte, avec un sens de vulgarité.
    • Elle fait la madame : elle se donne des airs.
  4. Directrice de maison close (bordel).
  5. Femme de poigne et de cœur que l’on respecte plus qu’on ne la craint.
    • La directrice de l’usine, c’est une vraie madame.

NotesModifier

Le pluriel du titre Madame est toujours Mesdames, mais celui du nom commun une madame est en réalité des madames, qui est considéré comme erroné par certains. Le grammairien-lexicographe Jean-François Féraud a écrit :
On dit, par mépris, des Madames, une Madame, cette madame ; et ainsi de Mademoiselle. « Quelle est cette Madame, me dit Mr. A… Mr. c’est ma sœur, lui répondis-je : il fut honteux. » Anon. « Quand il me vient des Madames, je prends vite mon ouvrage. » Sév. Quand on veut parler avec politesse, on doit dire : Qui est cette Dame ? Quand il me vient des Dames, etc. — (Jean-François Féraud, Dictionnaire critique de la langue française, vol. 2, 1787, page 582)

SynonymesModifier

HyponymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier