Voir aussi : Mademoiselle

Étymologie

modifier
Composé de ma (voir mon) et de demoiselle.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
mademoiselle
\mad.mwa.zɛl\
ou \man.mwa.zɛl\
ou \mam.mwa.zɛl\
mesdemoiselles
\mɛd.mwa.zɛl\

mademoiselle \mad.mwa.zɛl\, \mam.mwa.zɛl\ ou \man.mwa.zɛl\ féminin

  1. (Désuet) (XIXe siècle) Employé pour désigner, ou s’adresser à, toute femme mariée, roturière ou noble mais non titrée.
    • Dans cette pièce se tenaient le respectable bourgeois et sa femme, mademoiselle Lecamus. — (Balzac, Martyr calviniste, 1841, page 58)
    • On l’appelle mademoiselle, quoiqu’elle ait été mariée. Le nom de dame était encore réservé aux femmes nobles. — (Michelet, Insecte, 1857)
    • — Et qui est mademoiselle Marthe ? Est-ce de Marthe que vous voulez parler ? Oui, n’est-ce pas, c’est de celle que vous appeliez Marthe tout court, quand elle était petite ? Eh bien ! pour avoir grandi, elle n’a pas cessé d’être Marthe, et elle n’est pas devenue une demoiselle pour vous, qui avez débarbouillé son nez plein de confitures. Vous lui disiez tu alors, et maintenant vous l’appelez mademoiselle. — (Hector Malot, La Belle Madame Donis, 1873)
    • Elle tenait à sa classe, ne quitta jamais ses coiffes de bourgeoise, ne souffrit jamais d’être appelée que mademoiselle. Les dames nobles l’avaient en haute estime. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 65)
  2. Employé pour désigner, ou s’adresser à, une femme en soulignant son jeune âge ou son statut de célibataire. — Note : Au Québec, il n’est employé que pour qualifier de très jeunes filles.
    • Enfin, en guise de dessert, la cuisinière avait confectionné une sorte de rabote garnie de trois pommes offertes par la bonne du curé, mademoiselle Alice. — (Françoise Bourdon, La forge au Loup, Presses de la Cité, 2001, chapitre 33)
    • Pardon, mademoiselle, connaissez-vous un bureau de tabac ouvert ?
Depuis le courant féministe des années 1970, il peut être mal vu d’appeler une femme mademoiselle et de sembler ainsi faire indirectement allusion à son statut marital, distinction qui ne semble pas socialement pertinente pour les hommes (qu’on appelle monsieur dans tous les cas). Ainsi, par politesse ou par respect, le titre de mademoiselle ne se donne plus que rarement aux femmes adultes dont on ne connaît pas le statut marital, et ne s’emploie encore que pour les jeunes filles mineures (dont le statut non mariée est a priori évident).
En France, ce terme est depuis fin 2012 proscrit des documents administratifs, au profit de l’emploi systématique de madame pour désigner une femme[1].

Variantes

modifier

Abréviations

modifier

Dérivés

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Voir aussi

modifier

Références

modifier
  1. Service Public, 8 janvier 2013, Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) : Le Conseil d’État valide la suppression du « Mademoiselle » dans les documents administratifs