Voir aussi : mâsser

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Verbe 1) (XIIIe siècle) De masse (« amas »).
(Verbe 2) (Fin du XVIIIe siècle) De l’arabe مس, mas (« palper, toucher »).
(Verbe 3) (XIXe siècle) De masse (« massue »).

Verbe 1 Modifier

masser transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Militaire) Disposer en masses, en colonnes serrées.
    • Masser l’infanterie.
    • Le régiment se massa derrière une colline.
  2. (Arts) Disposer les masses d’un tableau.
    • Il a bien massé les figures, les ombres, les lumières de son tableau.
    • Il a bien massé le feuillage de cet arbre.
    • Ce peintre masse bien, mais il néglige l’exécution des détails.

se masser transitif

  1. (Courant) Se porter en masse, se grouper.
    • La foule s’est massée à cet endroit, sur cette place.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   masser figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : art.

TraductionsModifier

Verbe 2Modifier

masser transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Pétrir avec les mains, les muscles, les articulations, de manière à les rendre plus souples et à faciliter la circulation sanguine.
    • On peut lotionner légèrement et masser le cuir chevelu du bout des doigts. — (Marcel Hégelbacher; La Parfumerie et la Savonnerie. -1924, p.145)
    • Moins l'habit et la cornette, c'est une sœur de la charité qui pose des ventouses, des cataplasmes, applique des sinapismes, masse les rhumatisants, ensevelit les morts. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Verbe 3Modifier

masser transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Billard) Jouer avec la masse.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • France : écouter « masser [ma.se] »

AnagrammesModifier

RéférencesModifier