négation

Voir aussi : Negation, negation

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du latin negatio. (XIIe siècle) negatiun.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
négation négations
\ne.ga.sjɔ̃\

négation \ne.ɡa.sjɔ̃\ féminin

  1. (Didactique) Action de nier.
    • Soit qu’il fût convaincu, soit, ce qui est plus probable, que la négation lui parût difficile vis-à-vis d’un homme comme le chevalier Lenoir, le docteur se tut. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes, 18xx)
    • Alors les retournant et les soupesant : « Charcot, me dit-il, y a-t-il de l’or ou de l’argent là-dedans ? » et devant ma négation, il me les rendit avec mépris. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Toute passion se nourrit de négation, parce qu’elle assume et souffre l’exception, au sens kierkegaardien du terme. Elle exile celui qui la vit. — (Denis de Rougemont, Comme toi-même : Essais sur les Mythes de l’Amour, Albin Michel, 1961, p. 77)
  2. (Grammaire) Mots qui servent à nier, comme « ne … pas, ne … point, ne … mie », etc.
    • En latin, deux négations valent une affirmation.

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

AnagrammesModifier