Voir aussi : Pep

Conventions internationalesModifier

Symbole Modifier

pep

  1. (Linguistique) Code ISO 639-3 du kunja.

RéférencesModifier

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XXe siècle) De l’anglais pep, du verbe to pep (« énergiser, épicer »), de pepper (« poivre »)[1].

Nom commun Modifier

pep \pɛp\ masculin singulier

  1. (Vieilli) Énergie, entrain, vigueur, dynamisme, punch, tonus.
    • Avoir du pep.

VariantesModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

BretonModifier

ÉtymologieModifier

Du vieux breton pop, lui-même provenant de l’indo-européen commun *kʷokʷos-.

Adjectif Modifier

Mutation Forme
Non muté pep
Adoucissante bep

pep \pep\

  1. Chaque.
    • Met gant pebezh arvar e savis pep frazenn, e tibabis pep ger ! — (Abherri, Evit ket ha netra, Skridoù Breizh, Ar Baol, 1951, page 63)
      Mais avec quel doute je construisis chaque phrase, je choisis chaque mot !
    • Pep kouillourenn a gav mad he cʼheusteurenn. — (Jules Gros, Le trésor du breton parlé (Eléments de Stylistique Trégorroise) - Troisième partie - LE STYLE POPULAIRE, 1974, page 307)
      Chaque souillon trouve bonne sa popote.

Note : Modifier

Mutation de pep par adoucissement devant un substantif à valeur temporelle :
  • Va itron, d’i-me livirit,
    Da berak bep noz e savit ?
    — (Théodore Hersart de La Villemarqué, Barzaz Breiz, Didier et Cie, 1867, page 152)
    Madame, dites-le moi, pourquoi chaque nuit vous levez-vous ?
  • Bep sadorn, e roe deocʼh e baeamant, hep dercʼhel ar gwenneg evitañ e-unan. — (Jakez Riou, An ti satanazet, Skridoù Breizh, 1944, pages 58-59)
    Chaque samedi, il vous donnait sa paye, sans garder un sou pour lui-même.

AntonymesModifier

DérivésModifier

Pronom indéfini Modifier

Mutation Forme
Non muté pep
Adoucissante bep
Spirante fep

pep \pep\

  1. (Suivi d'un superlatif) Chacun, chacune.
    • Ar soñjoù difetis hol lez hep dibunañ hor cʼhudennoù pouezusañ, hep hon heñchañ war ar pep retañ. — (Maodez Glanndour, Fetis ha difetis, in Al Liamm, niv. 7, Meurzh-Ebrel 1948, page 62)
      Les pensées abstraites nous maintiennent sans résoudre nos problèmes les plus importants, sans nous guider vers l’essentiel (le plus nécessaire).
    • Pennoù ar stadvererezh a reas o fep gwellañ evit gwasaat an traoù. — (W. Minarech, traduit par Yann Thomas, Serbiz Bro-Luzasia, in Al Liamm, niv. 56, Mae–Mezheven 1956, page 42)
      Les dirigeants de l’administration d’État firent de leur mieux pour aggraver les choses.

KombioModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

pep \Prononciation ?\

  1. Eau.

RéférencesModifier