protecteur

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin protector, de protegere (« couvrir », « être la garde avancée »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
protecteur protecteurs
\pʁɔ.tɛk.tœʁ\

protecteur \pʁɔ.tɛk.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : protectrice)

  1. Celui, celle qui protège.
    • Il est le protecteur des pauvres, des affligés, des opprimés, de la veuve et de l’orphelin.
    • Beaucoup de mes interlocuteurs me signalent encore, […], la conception qu'on a du suffrage universel en ces contrées, où l'homme politique doit accepter d'être, dans la métropole, le protecteur, le soutien, le truchement de ses mandants. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    1. Celui, celle qui prend soin des intérêts d’une personne ou qui favorise l’accroissement, l’amélioration, le progrès d’une chose.
      • Je fis des progrès étonnans dans mes études. […]. Enchanté des dispositions que je montrois , mon protecteur voulut que je prisse le petit collet, & promit de me faire avoir au premier jour un bénéfice. — (Pierre-Jean-Baptiste Nougaret, « Histoire du Chevalier d'Industrie », dans Les Milles et une Folies, tome 7, Londres : aux dépens de la Compagnie, 1785, page 3)
      • Car monsieur Sublunière, hanté par le rêve que font tous les protecteurs des arts depuis qu'il y a des arts et qu'ils les protègent, écrivait. — (Francis de Miomandre, Le cabinet chinois, éd. Gallimard, 1936, page 258)
    2. (Église catholique) Cardinal chargé, à Rome, du soin des affaires consistoriales de certains États ou des intérêts de certains ordres religieux.
      • Ce cardinal est protecteur des affaires de France, protecteur des affaires d’Espagne, des dominicains.
    3. Proxénète.
  2. (Coiffure) (Vieilli) Accessoire utilisé par les coiffeurs pour réaliser une mise en plis ou une permanente.
    • Pour introduire la chaleur dans cet assemblage, elle avait recours au chauffeur. Une pince en matière plastique qu’elle laissait chauffer sur les barres d’un appareil à gaz. Pour modérer le chauffeur, entre lui et le cheveu elle plaçait le protecteur. — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, page 116)
  3. (Sylviculture) Arbre dont la présence limite la possibilité de dégâts à ses voisins.
    • Arbre dont la production n'est pas forcément de qualité mais qui protège par sa présence des voisins qui ont déjà constitué des longueurs de grume intéressantes à faire grossir. Ces voisins risquent de se déprécier si le protecteur est enlevé (coups de soleil, gourmands, crise d’isolement brutal, déstabilisation face au vent, dégâts de débardage, notamment le long des cloisonnements, pistes de débardage et places de dépôt). — (ONF Alsace, Manuel pratique de sylviculture, 15 octobre 2009)

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin protecteur
\pʁɔ.tɛk.tœʁ\

protecteurs
\pʁɔ.tɛk.tœʁ\
Féminin protectrice
\pʁɔ.tɛk.tʁis\
protectrices
\pʁɔ.tɛk.tʁis\

protecteur

  1. Relatif à ce qui protège.
    • Dans les dépressions où leur puissance était grande, les prêles ont protégé les roches meubles sous-jacentes, tandis que l’érosion déblayait celles-ci là où cette couverture protectrice était absente ou moins épaisse. — (Bulletin de la Société belge de géologie, de paléontologie et d'hydrologie, vol 57 à 58, 1948, page 620)
    • Quand les temps sont durs et que la souffrance risque de dépasser ses forces de résistance, le paysan ira rendre visite au génie protecteur du village, petit monstre hilare ou grimaçant et barbouillera prudemment ses lèvres gourmandes des restes d'un pot d'opium ? […]. — (Albert Gervais, Æsculape dans la Chine en révolte, Gallimard, 1953, p.20)
    • La poussière constitue un risque pour les voies respiratoires, d'autant qu'une majorité de salariés ne porte pas de masque ou porte un masque insuffisamment protecteur ou encombrant : […]. — (Jocelyne Porcher, Cochons d'or, Éditions Quae, 2010, page 130)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

Voir aussiModifier