FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Dérivé de asseoir avec le préfixe re-.

Verbe Modifier

rasseoir \ʁa.swaʁ\ transitif (orthographe traditionnelle) 3e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se rasseoir)

  1. Asseoir de nouveau.
    • Hurtaud alluma un cigare à la flamme d’une bougie qu’on lui tendit, et se rassit lourdement. — (Octave Mirbeau , Le Colporteur)
    • Il faut rasseoir ce malade, cet enfant.
  2. (Par extension) Replacer solidement.
    • Rasseoir une statue sur sa base.
  3. (Figuré) Rattacher solidement.
    • Rasseoir un fer à cheval.
  4. (Figuré) Reposer, calmer, remettre dans une situation tranquille.
    • Donnez-lui le temps de rasseoir ses esprits, de rasseoir son esprit.
    • Voilà de quoi rasseoir les esprits.
  5. S’épurer en se reposant, en reposant, en parlant des liquides.
    • Ce vin a besoin de se rasseoir.
    • Il faut laisser rasseoir ce vin.
    • Il faut faire rasseoir ce liquide.

Variantes orthographiquesModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier