Étymologie

modifier
De é-, et pur ;
De l’ancien français espurer : pur, purger, purifier, 1220

épurer \e.py.ʁe\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Rendre pur, rendre plus pur.
    • Il faut épurer ce sirop.
    • Épurer de l’eau bourbeuse en la filtrant.
    • Le feu épure les métaux.
    • (Sens figuré)Si le soleil jette ses flots de lumière sur cette face de Paris, s’il en épure, s’il en fluidifie les lignes ; […], alors de là vous admirerez une de ces féeries éloquentes que l’imagination n’oublie jamais, […]. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
  2. (Sens figuré) Rendre une langue plus correcte.
    • Épurer sa langue, son style.
  3. Retrancher dans l’œuvre d’un auteur, dans une pièce de théâtre, ce qu’il y a de trop libre et de choquant ou ce qui peut blesser les mœurs.
    • Épurer un auteur. - Épurer le théâtre.
  4. (Sens figuré) Rendre le goût plus sûr et plus délicat.
  5. (Sens figuré) Chasser de l’esprit et du cœur les pensées, les sentiments contraires à la religion, aux bonnes mœurs, à l’honneur.
    • Pour en triompher, pour ravir à la cause victorieuse ses plus forts arguments et ses plus spécieux prétextes, il fallait que cette politique s’épurât et s’assouplît , qu'en effaçant la rouille des préjugés révolutionnaires, elle achevât de se réconcilier avec l'humanité, la justice, la sagesse. — (Charles de Rémusat, De l'Esprit littéraire sous la Restauration et depuis 1830, Revue des deux mondes, tome 2, Bruxelles : chez Meline, Cans & Cie, 1847, p. 374)
  6. (Religion)Épurer son cœur de toute affection terrestre.
  7. Faire que les mœurs soient plus pures, plus régulières.
  8. Éliminer les membres d’un groupe humain qui sont jugés indignes.
  9. (Pronominal) (Sens propre) (Sens figuré) Devenir plus pur.
    • Il faut laisser reposer cette liqueur, elle s’épurera avec le temps.
    • L’or s’épure dans le creuset.
    • La langue commençait à s’épurer.
    • Les mœurs s’épurent. - Le goût s’épure par de bonnes lectures.
  10. (Franche-Comté)(Suisse) Essorer en parlant du linge mouillé.
    • La machine à épurer le linge, nommée essoreuse, mérite d'être examinée, ainsi que tout l'établissement. — (Cornélie Chavannes, Cours d'économie domestique, Éd. Duret-Corbaz, Lausanne 1857)

Dérivés

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier