Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Dérivé de jaillir avec le préfixe re-.

Verbe Modifier

rejaillir intransitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Jaillir à la suite d’un choc, d’une pression, etc., en parlant des liquides.
    • Les vagues sautaient sur le pavé de la cale [...], leur écume rejaillissait sur les passagers qui s’embarquaient. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 184, 2012)
    • L’eau rejaillit jusqu’à sa figure.
    • Faire rejaillir de la boue contre quelqu’un.
  2. Repousser, renvoyé en sens inverse, en parlant d'un corps solide qui a frappé un autre corps.
    • La pierre a rejailli du mur contre lequel elle était lancée, sur le mur opposé, a rejailli du mur sur un passant.
  3. Réfléchir, en parlant de la lumière.
    • Les rayons qui rejaillissent d’un miroir.
  4. (Figuré) Revenir en bien ou en mal sur une personne, en parlant de l' honneur, du déshonneur, de la gloire, de la honte, etc.
    • L’honneur de cette action rejaillit sur lui.
    • Cette injure tombe sur un tel, mais elle rejaillit jusqu’à vous.
    • La gloire de l’action qu’il a faite rejaillit sur tous ceux qui l’ont secondé.
    • La honte en a rejailli sur nous.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier