AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du vieil anglais rōd (« croix »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
rood
\ruːd\
roods
\ruːdz\

rood \ruːd\

  1. (Archaïsme) (Christianisme) Crucifix.
  2. (Métrologie) Vergée ; unité de mesure de surface équivalente à un quart d’arpent (environ 10 acres).

SynonymesModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • rood sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)  

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Du vieux néerlandais *rōd, issu du proto-germanique *raudaz. Voir l’anglais red et l’allemand rot.

Adjectif Modifier

Forme Positif Comparatif Superlatif
Forme indéclinée rood roder
ou rooier
roodst
Forme déclinée rode
ou rooie
rodere
ou rooiere
roodste  
Forme partitive roods roders
ou rooiers
 
Verschillende tinten rood.

rood \rot\

  1. Rouge (ou roux, pour les cheveux).
    • veel dakpannen zijn rood
      de nombreuses tuiles sont rouges
    • een rode baard
      une barbe rousse
    • rood vlees
      viande saignante
    • rood aanlopend
      rougissant, érubescent
    • hij stemt rood
      il vote rouge
    • tot achter de oren rood worden
      rougir jusqu’à la racine des cheveux
    • het rood
      le rouge
    • het stoplicht staat op rood
      le feu est au rouge
    • rood van drift
      rouge de colère
    • een gezicht vol met rode vlekken
      un visage couperosé

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

Nom commun Modifier

Nombre Singulier Pluriel
Nom rood
\rot\
roden
Diminutif roodje roodjes

rood \rot\ féminin/masculin

  1. Jeune oiseau avec son plumage juvénile.

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 99,6 % des Flamands,
  • 99,7 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

  • (Pays-Bas) \rot\
    • Pays-Bas : écouter « rood [ʀotʰ] »
    • Pays-Bas (partie continentale) (Wijchen) : écouter « rood [ʁot̪] »
  • (Flandre, Wallonie) \rot\
  • (Limbourg) \rod\

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • rood sur l’encyclopédie Wikipédia (en néerlandais)  

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]