FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
souteneur souteneurs
\su.tnœʁ\

souteneur \su.tnœʁ\ masculin (pour une femme on dit : souteneuse)

  1. Celui qui, vivant du gain d’une prostituée, prétend assurer, en retour, sa protection.
    • Quant aux autres membres du sacré collège Tonto, Lanfranco , Philonardo et quelques-uns de leurs collègues, ce serait pis encore si on leur demandait quelle profession ils exerçaient avant de passer cardinaux, l'un était sonneur d'orgues à l'Oratoire, […] ; le seigneur Philonardo était souteneur de filles dans un bordeau ; […]. — (Maurice Lachâtre, « Paul V : 241e pape », dans Histoire des papes, Paris : Librairie du progrès, 1870, p. 632)
    • Galliffet, le souteneur de sa femme, si célèbre par ses exhibitions éhontées dans les orgies du second Empire, […] — (Karl Marx, La Guerre civile en France, 1871)
    • Les amis de Maurice ne travaillaient pas beaucoup parce que leurs femmes travaillaient pour eux et parce qu’ils connaissaient assez le monde pour n’avoir pas besoin de travailler. Elle vit dans leur vie quotidienne les souteneurs et les filous et comprit qu’ils n’aimaient pas le travail parce qu’il vaut bien mieux aimer le plaisir. — (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, page 76)
    • Il avait travaillé d’abord, puis il avait compris que les travailleurs qui peinent et qui souffrent sont des dupes. Il devint souteneur parce qu’il vivait dans une société pleine de riches qui sont forts et déterminent les vocations. Ils veulent des femmes avec leur argent. Il faut bien qu’il y ait des souteneurs pour leur en donner. — (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, page 81)
    • […], habitées par un peuple de prostituées […], vivant là, entassées pêle-mêle avec toutes sortes d’individus plus ou moins suspects, souteneurs et repris de justice pour la plupart. — (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
    • Le roman, qui se passe dans le milieu des souteneurs et des prostituées du quartier du boulevard Sébastopol et du quartier Montparnasse, met en scène plusieurs personnages liés par la même maladie, la syphilis : […].— (Philippe Hamon & ‎Alexandrine Viboud, Dictionnaire thématique du roman de mœurs : 1850-1914, Presses de Sorbonne Nouvelle, 2003, page 497)

NotesModifier

Le féminin reste rare.

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.
Du français.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
souteneur
\ˌsuː.tə.ˈnɜː(ɹ)\
souteneurs
\ˌsuː.tə.ˈnɜː(ɹ)z\

souteneur \ˌsuː.tə.ˈnɜː(ɹ)\

  1. Souteneur, barbeau, maquereau.

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.
Du français.

Nom commun Modifier

souteneur \Prononciation ?\

  1. Souteneur, barbeau, maquereau.

SynonymesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 76,6 % des Flamands,
  • 80,9 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]