FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin populaire *tentiare, de tentare (« tenter ») et, plus avant, de tendere (« tendre »). Voir l’occitan tençar.

Verbe Modifier

tancer \tɑ̃.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Littéraire) Réprimander, admonester, morigéner.
    • Sa colère fut grande et il tança vertement son fils. — (Prosper Mérimée)
    • Quoi ! on les tance, on les emprisonne, on les vexe, et on les déclare innocents. — (Alexandre Dumas, Joseph Balsamo, 1846)
    • C’est ainsi qu’on vêtait et qu’on vêt encore, je crois, les écoliers pauvres ou orphelins de la ville de Londres, et c’est sous cet aspect saugrenu qu’ils apparaissaient à William Blake, lorsque, chantant à Saint-Paul, ils excitaient en lui l’amour et la pitié, et lui faisaient tancer l’Angleterre. — (Julien Green, Charles Lamb, dans Suite anglaise, 1927, Le Livre de Poche, page 51)
    • De ce père indigne, de ce bimbelotier, de ce marchand de primeurs si souvent failli la F.M. a fait un haut fonctionnaire, le magistrat sévère qui tance les débiteurs insolvables et qui règle les banqueroutes. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 107)
    • Cette semaine, les deux jeunes libérales se sont vite fait tancer. D’abord par leur consœur, ministre responsable des Langues officielles, Mélanie Joly, qui a réagi en utilisant trois adjectifs, « stupéfaite », « abasourdie » et « déçue ». C’est sa manière de servir son chef, le prince des mea culpa. — (Denise Bombardier, Merci, Emmanuella et Chelsea, Le Journal de Québec, 20 novembre 2020)

SynonymesModifier

→ voir réprimander

TraductionsModifier

→ voir réprimander

NotesModifier

Ce verbe est souvent accompagné de l’adverbe vertement, qui en renforce le sens.

ParonymesModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

Verbe Modifier

tancer \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Variante de tencer.

RéférencesModifier