FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

tourer \tu.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Cuisine) Plier plusieurs fois un pâton de pâte feuilletée après l’avoir allongé.
    • Mais il faut tout dire, à cette époque nous étions dans la bonne saison, c'est-à-dire l'hiver, et cela contribua singulièrement à la réussite de l'opération ; autrement, dans l'été, je ne lui eusse pas laissé tourer son feuilletage, il n'eût pu lui-même faire cette partie de l'opération; […]. — (Antonin Carême, Le pâtissier royal parisien, ou, Traité élémentaire et pratique de la pâtisserie ancienne et moderne, 3e édition, tome 1, Paris : chez J. Renouard & Cie, chez Tresse, chez A. Royer, chez Mansut, chez Maison & chez Dauvin & Fontaine, 1841, p. 14)
    • Retirez bien l’excédent de farine qui pourrait se former lorsque vous tourez la pâte. S'il y a trop de farine, les couches de détrempe ne se colleront pas entre elles et vous aurez du mal à réaliser le feuilletage. — (Noémie Strouk, Gâteaux waouh !, Éditions Larousse, 2015, p. 268)

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

PrononciationModifier


ParonymesModifier

AnagrammesModifier

BretonModifier

Forme de verbe Modifier

Mutation Forme
Non muté dourer
Adoucissante zourer
Durcissante tourer

tourer \ˈtuːrɛr\

  1. Forme mutée de dourer par durcissement (d > t).