Voir aussi : zig-zag

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIIe siècle) Possiblement un emprunt aux langues germaniques [1]. Écrit ziczac jusqu’en 1740 : C’est une haute machine qu’on nomme Serpentin à cause des circonvolutions qu’elle fait en maniere de zic-zac. — (François Massiallot, Nouvelle instruction pour les confitures, les liqueurs, et les fruits, 1692) L’orthographe zigzague était aussi parfois utilisée avant et après la réforme de 1740.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
zigzag zigzags
\ziɡ.zaɡ\

zigzag \ziɡ.zaɡ\ masculin

  1. Ligne brisée formant des angles alternativement saillants et rentrants.
  2. Trajet ou tracé comportant de brusques ou fréquents changements de direction.
    • Il s’était posté dans le repli que faisait un zigzag de la rue. — (Victor Hugo, L’Homme qui rit, 1849, 2e partie, chap. 4)
    • Je pris la pancarte et je vis un tas de barbouillages en zigzag, qui me troublaient la vue. — (Charles Testut, Saint-Denis dans Veillées louisianaises, vol. 1, 1869, 3e partie, chap. 4)
    • Chaque fois qu’il voulait atteindre un objet, sa main décrivait un crochet rapide, une sorte de zigzag affolé, avant de parvenir à toucher ce qu’elle cherchait. — (Guy de Maupassant, Le Tic dans Le Gaulois, 14 juillet 1884)
    • Cela lui rappela un joujou fait avec d’étroites planchettes de bois clouées en zigzag les unes sur les autres, qui, par un mouvement semblable, conduisaient l’exercice de petits soldats piqués dessus. — (Guy de Maupassant , Le papa de Simon, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 175.)
    • Avec son teint terreux et plissé, son dos en zigzag, ses jambes torses, ses os spongieux et mous, cet enfant semble avoir soixante-dix ans. — (Octave Mirbeau, Les Vingt et un Jours d’un neurasthénique, 1901, chap. 5)
    • Ainsi que des ciseaux fantasques, les éclairs en zigzag tailladaient la rue. — (Jean de La Ville de Mirmont, L’Orage dans Contes, 1923)
    • Je suivis une route en zigzags qui devaient me faire éviter tous les dangers. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, t. 1, De New-York à Tahiti, 1929)
  3. (Figuré) Changements fréquents de direction, d’opinion.
    • Cet élu fait bien souvent des zigzags.
    • Pendant que sa mère était là, elle l’avait souvent empêché de travailler, sans le savoir, avec sa nature d’oiseau étourdi, ses envolements, et cette volonté en zigzag qui la faisait tout à coup s’apprêter pour sortir, puis se débarrasser de son chapeau et de son châle dans une soudaine décision de rester. — (Alphonse Daudet, Jack, 1876, 3e partie, chap. 9)
    • Le jeune homme dont je tente de retracer les zigzags et les faux pas, est-il bien moi ? — (Daniel Guérin, Un jeune homme excentrique, Julliard, 1965, p. 9)
  4. Autre nom du bombyx disparate (papillon).

Variantes orthographiquesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  • Trajet comportant de brusques changements de direction : lacet

TraductionsModifier

HomophonesModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

De l'allemand Zickzack.

Adjectif Modifier

zigzag \ˈzɪɡ.ˌzæɡ\

  1. En zigzag.
    • She drew a zigzag line on a sheet of paper.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
zigzag
\ˈzɪɡ.ˌzæɡ\
zigzags
\ˈzɪɡ.ˌzæɡz\

zigzag \ˈzɪɡ.ˌzæɡ\

  1. Zigzag.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Verbe Modifier

Temps Forme
Infinitif to zigzag
\Prononciation ?\
Présent simple,
3e pers. sing.
zigzags
Prétérit zigzagged
Participe passé zigzagged
Participe présent zigzagging
voir conjugaison anglaise

zigzag \ˈzɪɡ.ˌzæɡ\

  1. Zigzaguer.
    • They zigzagged through the streets of London, with no clear idea where they were heading.
    • He zigged when he should have zagged. (adage humoristique)


PrononciationModifier