Voir aussi : Evaporation, evaporation

Étymologie

modifier
Du latin evaporatio.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
évaporation évaporations
\e.va.pɔ.ʁa.sjɔ̃\

évaporation \e.va.pɔ.ʁa.sjɔ̃\ féminin

 
L’évaporation (1) de l’eau permet la récolte du sel contenu dans l’eau de mer.
  1. (Physique) Changement d’état d’un liquide en gaz.
    • La solidification des mortiers ordinaires tient à l’évaporation de l'eau et à la combinaison de la chaux avec l’acide carbonique de l'air ; […]. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 21)
    • La paille de fer étant constamment imbibée d'essence qui y monte par capillarité, offre à l'air qui la traverse une grande surface d’évaporation. — (F. Drouin, « Moteur à pétrole Durand », dans la Revue internationale de l'électricité et de ses applications, tome 10 (janvier-juin 1890), Paris : chez Georges Carré & chez J.-A. Montpellier, 1890, p. 437)
    • […], il est démontré que de légères additions de méthanol déplacent sensiblement ces données vers une plus grande indétonance. L'effet réfrigérant dû à l’évaporation du méthanol semble être à la base de cet accroissement d’indétonance. — (Pollution atmosphérique, vol. 22, n° 85/vol. 24, n° 86, Association pour la prévention de la pollution atmosphérique, 1980, page 77)
    • Le sarclage de prélevée à plat, et dans une moindre mesure l'enfouissement de matière organique par le sarclobuttage de prélevée accélèrent le dessèchement par évaporation de l'horizon de surface, comparés au sarclobuttage de prélevée seul. — (Modou Sène, Adaptation des techniques culturales paysannes pour l'amélioration de l'implantation de l'arachide dans le bassin arachidier du Sénégal, dans Le travail du sol dans les systèmes mécanisés tropicaux: actes du colloque du 11 & 12 septembre 1996 à Montpellier, CIRAD, 1997, page 72)
    • Le moteur de l’ascension de l’eau, pompée des racines vers les organes via les tubes du xylème, est l’évaporation qui se produit au niveau des feuilles. — (Daux, Valérie. « 21. Les variations de températures printano-estivales dans le bassin Parisien depuis 1484 », Jean-François Berger éd., Des climats et des hommes. La Découverte, 2012, pp. 357-368.)
  2. (Sens figuré) Disparition complète et mystérieuse.
    • La ravissante ne réapparut point. Son évaporation agaça fort le commandant Mortimer... — (San Antonio, Trempe ton pain dans la soupe , S-A 173 , Fleuve noir, 1999)
    • L'évaporation des clandestines est due à l'arrivée du train à Bruyères et à l'installation de la gare (1869) qui permettent de venir travailler quelques jours et de quitter la ville aussi rapidement qu’anonymement. — (Régis Latouche, Une maison de tradition : le 52 ; Bruyères et la prostitution, 1800-1946, Journées d'études vosgiennes, 2005)
  3. (Par ellipse) (Physique, Technique, Industrie) Forme courte de évaporation sous vide, dépôt par évaporation, etc., technique de dépôt sous vide de couches mince.

Dérivés

modifier

Apparentés étymologiques

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

Hyperonymes

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Voir aussi

modifier

Références

modifier