أَسْلَمَ

ArabeModifier

ÉtymologieModifier

Application du schème أَزْرَزَ (« (IV) faire en sorte que quelqu’un soit / ait fait X ») à la racine س ل م (« rester intact ; être livré ; morsure de serpent »).
Ici, la forme verbale 04 peut avoir à la fois un sens factitif transitif (faire que quelqu'un est سَلِمَ (salima)) et un sens dénominatif intransitif (mouvement d’une personne vers une situation de سَلَامٌ (salâmũ)). Voir Annexe:Formes verbales arabes/Forme verbale 4.

Verbe Modifier

Conjugaison du verbe أَسْلَمَ

أَسْلَمَ (aslama) /ʔas.la.ma/ écriture abrégée: اسلم

Nom verbal : إِسْلَامٌ (islâmũ) ; participe actif مُسْلِمٌ (muslimũ) : celui qui...
A/ Sens factitif : Faire que quelqu'un est سَلِمَ (salima).
  1. Conserver quelqu'un intact, sain et sauf (avec accusatif de la personne ; se dit de Dieu).
  2. Avancer de l'argent, payer d'avance (avec فِي () de la chose et لِ (li) de la personne, ou avec accusatif et إِلَى (ilé) de la personne).
  3. Livrer quelqu'un, trahir (par exemple, un ennemi qui s'était fié à nous).
  4. Faire monter quelqu'un à l'aide d'une échelle (:سُلَّمٌ (sul²amũ) : échelle).
  5. Quitter, abandonner (par exemple, la chose dont on était occupé) (avec عَنْ (3an) de la chose).
Au passif : أُسْلِمَ (uslima) /ʔus.li.ma/
  1. Se faire mordre par un serpent (cf. سَلَمَ (salama)).
B/ Sens dénominatif : mouvement d’une personne vers une situation de سَلَامٌ (salâmũ).
  1. (Islam) Se livrer entièrement, se résigner à la volonté de Dieu.
  2. (Islam) Professer la religion de la résignation, de l'islam, être ou se faire musulman (muslim).
  3. Jouir de la sécurité, entrer dans un lieu ou un temps de sécurité.

PrononciationModifier