FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom propre Modifier

 
Localisation de la Turquie.

Turquie \tyʁ.ki\ féminin

  1. (Géographie) Pays d’Asie et d’Europe, qui s’étend de part et d’autre du détroit du Bosphore. Il est bordé par la Grèce et la Bulgarie à l’ouest, la mer Noire au nord, la Géorgie, l’Arménie, l’Iran et l’Azerbaïdjan (Nakhitchevan) à l’est, l’Irak et la Syrie au sud-est, et la Méditerranée au sud-ouest. Sa capitale est Ankara.
    • Un pied à Stamboul sur la rive européenne, l’autre à Ankara sur le plateau asiatique, Kemal Ataturk, vainqueur des Grecs et régénérateur de la jeune Turquie, règne en dictateur souverain sur ce qui reste de l’ancien Empire ottoman. — (Victor Margueritte, Le Cadavre maquillé : La S.D.N. (Mars-Septembre 1936), Flammarion, 1936, page 224)
    • La Suissesse se demande où elle est tombée, elle ajoute que tout n’est pas rose non plus en Turquie, surtout pour une femme seule, nous avions deviné, mais quand même, la Turquie, juste le nom et on en frémit, la Corne d’Or, la Mosquée bleue, tiens, à propos, goûte ce raki et dis-moi ce que tu en penses. — (Louis Jolicœur, Poste restante, L’instant même, Québec, 2015, page 130)
    • L’organisation basée aux États-Unis affirme qu’un modèle mondial de violence et d’intimidation destiné à étouffer la dissidence peut être observé dans une étude de 31 pays ciblant des centaines de victimes dans 79 autres États. Le rapport nomme six pays qui nuisent à la démocratie : la Chine, le Rwanda, l’Arabie saoudite, l’Iran, la Russie et la Turquie, alliée du Canada à l’OTAN. — (La Presse canadienne, L’ingérence étrangère, une menace à la démocratie, selon un nouveau rapport, radio-canada.ca, 4 février 2021)
  2. (Histoire) Empire ottoman.
    • À présent voici les bazars avec les mille produits de la Perse, de la Chine, de la Turquie, de la Sibérie, de la Mongolie. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, chapitre I, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • C’est surtout la Turquie d’Asie qui fournit les meilleures laines, et principalement la province de l’Irak. — (D. de Prat, Nouveau Manuel complet de filature ; 1re partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Le monde musulman put alors s’enorgueillir de quatre États célèbres : L’Égypte des Mamelouks, la Turquie ottomane, la Perse séfévide et l’Inde moghole. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, page 37)

AbréviationsModifier

Apparentés étymologiquesModifier

DérivésModifier

Gentilés et adjectifs correspondantsModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier