FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

 
Rugbyman en train d’aplatir. (2)

aplatir \a.pla.tiʁ\ transitif 2e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’aplatir)

  1. Rendre plat.
    • Cette surface est trop bombée, il faudrait un peu l’aplatir.
    • Malgré l'efficacité des mesures imposées dernièrement, le ministre (...) demande aux Québécois d'en faire un petit peu plus pour réussir à aplatir la courbe, en évitant au moins un contact non essentiel additionnel par jour. — (Marc-André Gagnon, Dubé demande un petit effort supplémentaire aux Québécois, Le journal de Montréal, 18 octobre 2020)
  2. (Rugby) Marquer un essai.
  3. (Pronominal) Devenir plat.
    • La balle vint s’aplatir contre la muraille.
  4. (Pronominal) Se mettre à plat.
    • En les apercevant, Bert s’aplatit sur le sol, rampa jusqu’à un creux propice et demeura étendu là à contempler leurs efforts. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 357 de l’éd. de 1921)

NotesModifier

Les neuf verbes français en ap- qui ne contiennent qu’un seul p au lieu de deux consécutifs sont : apaiser, apercevoir, apeurer, apitoyer, aplanir, aplatir, aposter, apostropher, apurer. Certains autres verbes très rares pourraient également être ajoutés à cette liste, par exemple apériodiser.

Variantes orthographiquesModifier

  • applatir (ancienne orthographe, qui n’est plus utilisée ; l’orthographe avec un seul p s’est imposée au XIXe siècle)

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier