FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIe siècle) Du latin abortare, dérivé de aborior (« disparaitre, mourir avant de venir au monde, avorter »), lui-même de orior (« naitre »).

Verbe Modifier

avorter \a.vɔʁ.te\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Biologie) Mettre bas accidentellement un fœtus non viable (pour les femmes, on dit « faire une fausse couche »).
    • Le pronostic [de la fièvre aphteuse] demeure toujours grave, non pas tant par la mortalité d'ailleurs très faible, mais en raison surtout des pertes économiques. Les femelles malades avortent, les laitières ne donnent pour ainsi dire plus de lait. Les veaux et les agneaux succombent facilement. — (E. Garcin, Guide vétérinaire, 1944, p. 228.)
  2. Mettre fin volontairement à une grossesse avant son terme.
    • Beaucoup de femmes, dans le but d'échapper aux conséquences de la maternité, se font avorter; c'est-à-dire qu'elles provoquent l'expulsion du produit de la conception avant qu'il n'ait atteint le développement nécessaire pour naître viable, soit dans le cours des six premiers mois. — (Jean Marestan, L'Éducation sexuelle, Éditions de la Guerre sociale, 1910)
  3. (Emploi factitif) Interrompre volontairement une grossesse.
    • Faire avorter une grossesse.
  4. (Emploi factitif) Rejeter un fœtus par une manœuvre d’avortement.
    • Faire avorter un fœtus.
  5. (Figuré) Échouer en cours de réalisation, ne pas atteindre les objectifs initiaux.
    • Ce projet a avorté faute de ressources.

SynonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

GalloModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

avorter \Prononciation ?\ 1er groupe (voir la conjugaison) intransitif (graphie ABCD)

  1. Avorter.

RéférencesModifier

  • Régis Auffray, Le Petit Matao, Rue des Scribes, 2 novembre 2007, Broché, 1000 pages ISBN 978-2906064645, page 98