FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de bourbe, avec le suffixe -ier.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
bourbier bourbiers
\buʁ.bje\

bourbier \buʁ.bje\ masculin

  1. Lieu creux et plein de bourbe.
    • […] ; car l’averse continue, torrentielle, et la nuit est si froide et si noire… D’ailleurs les environs ne sont plus qu’un vaste bourbier, et, grâce au thé et au brasero, je me sens si bien à l’aise dans la tente du chîkh que je consens volontiers à y rester. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 32)
    • Tiré du bourbier ?… allons donc ! Tu n’as que la tête hors de la vase, le reste est encore englué. — (Jules Vallès, L’Insurgé, G. Charpentier, 1908)
    • L’un d’eux glisse dans la gadoue de neige fondue et de terre. La place du marché forme un gigantesque bourbier. — (Sandy Williams, Sidhe, tome 2 : Éclats de chaos, traduit de l’anglais par Clémentine Curie, Éditions Milady, 2013, chapitre 11)
  2. (Sens figuré) Situation difficile.
    • Il s'est mis dans un véritable bourbier, dans une mauvaise affaire.
    • Comment va-t-on se tirer de ce bourbier?

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • bourbier sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier