canaliser

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de canal avec le suffixe -iser.

Verbe Modifier

canaliser \ka.na.li.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Rendre un cours d’eau navigable.
    • Quant aux Hollandais, nous avons étudié l'an dernier leurs projets. Ils se sont décidés à canaliser la Meuse sur une longueur de 110 kilomètres. Ces travaux, dont le coût est considérable, sont en cours. — (L'Alsace française, 1930, vol. 10, part. 1, p. 332)
    • A l'est la frontière du Lyonnais est certes moins difficile à franchir. Toutefois le sillon tracé par les vallées de la Saône et du Rhône forme une limite bien nette et devait être un obstacle important à l'époque où ces cours d'eau n’étaient pas canalisés comme ils le sont aujourd'hui. — (Atlas linguistique et ethnographique du Lyonnais, tome 4, par P. Gardette, avec la collaboration de P. Durdilly, S. Escoffier, H. Girodet, M. Gonon & al., Lyon : Institut de Linguistique romane des facultés catholiques de Lyon, 1956, réed. 1968, p. 16)
    • Il me revient à l'esprit que d'aucuns voudraient canaliser la Loire pour en faire une importante artère économique. Ils ont peut-être raison s'ils recherchent l'efficacité de leurs entreprises humaines. Mais ils détruiraient, ce faisant, un des derniers grands paysages naturels de l'Europe. — (André Rochard-Jansen, Nous étions 6 amis, Éditions Cheminements, 2005, p. 3)5
  2. Sillonner un pays de canaux.
    • Sa passion pour l'horticulture, et ce qu'il a fait pour elle, sont la garantie de ce qu'il tentera un jour pour rendre à l'Égypte toutes les terres cultivables , généraliser l'irrigation, canaliser le pays, et peut-être restaurer le lac de Mœris. — (Félix Mengin, Histoire sommaire de l'Égypte sous le gouvernement de Mohammed-Aly, Paris : chez Firmin Didot frères, 1839, p. XX)
  3. (Art) Transporter à distance l’eau, le gaz, l’électricité.
    • J'ai vu des baleiniers norvégiens à Déception, — île volcanique de l'Antarctique — canaliser des sources d'eau chaude pour leurs besoins journaliers. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  4. (Figuré) Concentrer, empêcher la dispersion, restreindre en suivant une direction précise.
    • Il fallut donc, dans les équations, introduire des termes correcteurs qui canalisassent les irrégularités. — (Revue des questions scientifiques, Société scientifique de Bruxelles, 1911, p. 69)
    • Lorsqu’elle est perçue comme un « fléau social »  qu’il s’agit de surveiller – l’État voyant dans la sexualité tarifée une certaine utilité dès lors que ces pratiques suivent certaines règles –, la prostitution est reléguée d’abord à la sphère publique : la prostitution doit servir à canaliser les pratiques extraconjugales. — (Milena Chimienti, « Prostitution – une histoire sans fin ? », dans Sociétés, vol. 99, n° 1, 2008, pp. 11-20)
    • Il était donc important que je choisisse un animal qui soit capable d'absorber l'hyperactivité de Pierre afin de canaliser ses énergies. J'optai pour un poney bien équilibré, attentif et calme. Il ne devait pas être trop petit. — (François Beiger, L'enfant et la médiation animale: Une nouvelle approche par la zoothérapie, éd. Dunod, 2016, p. 144)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  •   canaliser figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : bief.

RéférencesModifier